1 min de lecture Politique

Réforme pénale : "Ce sont les députés qui ont la main"

LE DÉCODEUR POLITIQUE - La réforme pénale divise le gouvernement entre Christiane Taubira, partisane d'une réforme ambitieuse, et Manuel Valls, modéré. Mais ce sont les parlementaires qui auront le dernier mot.

>
Réforme Pénale : "Ce sont les députés qui ont la main" Crédit Image : RTL.fr | Crédit Média : RTL.fr | Date :
Mathieu Delahousse et Marion Dautry

Le contexte. La réforme pénale, grand chantier du quinquennat, divise les membres du gouvernement. La ministre de la Justice Christiane Taubira a été "recadrée" le 28 mai dernier par François Hollande. Le président lui reproche de "n'avoir pas pris la parole pour défendre la position du gouvernement" lorsque les parlementaires ont discuté de l'amendement sur la contrainte pénale, explique Mathieu Delahousse, grand reporter au service justice de RTL.

Cet amendement, auquel ne s'est pas opposé la Garde des Sceaux, prévoit "le contrôle et le suivi de tous les délinquants à l'extérieur de la prison", précise Mathieu Delahousse. François Hollande et Manuel Valls avaient, eux, arbitré en faveur d'une mesure limitée aux peines inférieures à 5 ans. "Ce qui est intéressant c'est que cette fois-ci, ce sont les députés qui ont la main, ce sont eux qui vont décider", conclut-il.

La réforme pénale doit être votée le 3 juin prochain.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Réforme pénale Christiane Taubira
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants