1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2017 : en cas de victoire de la droite, Pécresse ne "demande rien"
1 min de lecture

Présidentielle 2017 : en cas de victoire de la droite, Pécresse ne "demande rien"

Dans une interview au "Parisien", Valérie Pécresse évoque son choix malheureux de soutenir Alain Juppé plutôt que François Fillon lors de la primaire de la droite.

Valérie Pécresse, soutien d'Alain Juppé pour 2017
Valérie Pécresse, soutien d'Alain Juppé pour 2017
Crédit : SIPA
Maxime Magnier

Valérie Pécresse ira jusqu'au bout. Dans une interview au Parisien publiée ce lundi 12 décembre, la présidente de la région Île-de-France affirme qu'elle achèvera son mandat local. Car si elle confie son "estime" pour le candidat choisi par la droite, François Fillon, elle estime aussi devoir "mener à bien" ses projets pour la région francilienne.

"Je n'ai rien demandé et on ne m'a rien proposé", a-t-elle expliqué au Parisien, précisant également : "En tant que présidente de la région, j'ai lancé un nombre important de chantiers que je dois mener à bien". Soutien de longue date de François Fillon, Valérie Pécresse s'était pourtant ralliée, début novembre, à Alain Juppé, malheureux favori des sondages. Aujourd'hui, l'ancienne ministre du gouvernement Fillon affirme qu'elle a "beaucoup d'estime pour l'homme", rappelant qu'il est "un chef d'État".

"Ce n'est pas sur la personne que j'avais des divergences, c'était sur la sensibilité des programmes", a-t-elle aussi précisé pour justifier son choix politique, ajoutant : "Je suis d'origine chiraquienne et un certain nombre de choses devaient être dites. Je suis une femme libre, anticommunautariste, une républicaine farouche."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/