1 min de lecture François Hollande

Remaniement : Hollande doit s'exprimer "dès cette semaine", selon Copé

Pour le président de l'UMP, le chef de l'Etat "ne peut pas rester silencieux dans cet entre-deux tour" après la claque reçue par son parti.

Paris, le 23 mars 2014. Pour Jean-François Copé, l'UMP est "en train de renaître". AFP / MIGUEL MEDINA
Paris, le 23 mars 2014. Pour Jean-François Copé, l'UMP est "en train de renaître". AFP / MIGUEL MEDINA
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Jean-François Copé, le président de l'UMP, a estimé mercredi 26 mars que François Hollande devait s'exprimer "dès cette semaine", avant le second tour des élections municipales, et "dire qui sera le prochain Premier ministre."

"Il ne peut pas rester silencieux dans cet entre-deux tour. Ce qui s'est passé dimanche est un désaveu cinglant de la part des Français, on l'entendait partout dans toute la France cette fois on l'a vu dans les votes", a déclaré le patron du parti d'opposition sur France 2. "François Hollande doit s'exprimer dès cette semaine et à mon sens il doit dire trois choses: il doit dire que si sa défaite se confirme dimanche prochain, il faut, en geste d'apaisement, qu'il accepte de retirer la réforme des rythmes scolaires qui a totalement perturbé la communauté éducative, ou qu'à tout le moins il en laisse le libre choix pour les communes".

Copé réclame un changement de politique

"Il doit donner le contenu de ce plan qui est aujourd'hui caché, donc anti-démocratique, des 50 milliards de baisse de dépenses publiques qu'il a préparé dans le plus grand secret, pour que l'on sache ce qu'il en est de la réalité des choses", a énuméré le député-maire de Meaux (Seine-et-Marne). "Troisièmement, vu le désaveu dont il est l'objet de la part des Français, il serait de meilleure gouvernance qu'il dise dès à présent le nom du prochain Premier ministre pour que au moins on sache s'il a vraiment l'intention d'entendre le message des Français et de changer une politique qui est désastreuse pour la France".

François Hollande "doit changer de politique. (...) Qu'elle soit portée par quelqu'un d'autre me paraît important", a-t-il insisté. "Cela fait deux jours que les observateurs n'ont qu'un seul mot à la bouche: Front National. La France aurait viré fasciste, extrémiste. Il est temps qu'on rétablisse la vérité des faits", a également déclaré Copé. A l'issue du premier tour, le Front National "a 500 élus, l'UMP et l'UDI en ont 80.000. Peut-on remettre les choses à leur juste proportion?", a-t-il demandé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Hollande Jean-François Copé Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants