1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Police municipale armée à Béziers : "On se croirait dans un western", dit une habitante
1 min de lecture

Police municipale armée à Béziers : "On se croirait dans un western", dit une habitante

REPLAY - La campagne de publicité lancée par la mairie de Robert Ménard est loin de séduire les administrés.

Robert Ménard devant l'une des affiches à l'origine de la polémique
Robert Ménard devant l'une des affiches à l'origine de la polémique
Crédit : SYLVAIN THOMAS / AFP
Police municipale armée à Béziers : "on se croirait dans un western", dit une habitante
01:45
Paul Guyonnet
Paul Guyonnet

Élu au printemps dernier à la mairie de Béziers notamment grâce au soutien du Front national, Robert Ménard enchaîne depuis les décisions controversées. Après la mise en place d'un couvre-feu ou l'interdiction d'étendre du linge aux fenêtres, l'ancien journaliste a cette fois décidé d'armer la police municipale, une initiative accompagnée d'une campagne publicitaire qui divise. 

Sur les affiches collées dans en ville, une arme portant un écusson tricolore sur la crosse et la mention "la police municipale a un nouvel ami". Une tonalité provocante assumée par l'édile soutenu par le FN. "C'est ce que l'on appelle un coup de com' (sic)", s'amuse-t-il presque. "Les braves gens sont protégés par la police et ceux à qui ces affiches pourraient donner des insomnies pourraient bien avoir des choses à se reprocher". 

Ce n'est qu'un coup de com'

Robert Ménard, maire de Béziers

Une légèreté que ses administrés ne partagent ni ne soutiennent forcément. "On se croirait dans des films de western", clame l'une d'elle, pourtant d'accord avec la majorité des idées du maire. "Cela peut être choquant", poursuit une autre. 

Mais les plus réfractaires à la la campagne d'affichage, ce sont sans doute les principaux concernés, les employés municipaux. Interrogé par RTL, leur représentant syndical explique que certains policiers notamment sont mal à l'aise, face à l’image que renvoie l'affiche, trop éloignée de la "police de proximité et au service de la population". L'homme demande même au maire de retirer les affiches.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/