1 min de lecture Mariage pour tous

PMA pour toutes : Christiane Taubira raconte "l'entourloupe" de 2013

Dans une interview au magazine "Têtu" à paraître mercredi 27 novembre, l'ex-Garde des Sceaux Christiane Taubira revient sur le mariage pour tous, et la manière dont à l'époque, la PMA pour toutes a été exclue du débat.

Christiane Taubira à l'Assemblée nationale
Christiane Taubira à l'Assemblée nationale Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

Elle est présentée comme une "icône gay". Dans un long entretien accordé au magazine Têtu à paraître mercredi 27 novembre, Christiane Taubira se livre au sujet de son passage au gouvernement, sous la présidence de François Hollande. Garde des Sceaux, elle défendait alors la loi sur le mariage pour tous. Elle regrette aujourd'hui que l'ouverture de la PMA à toutes les femmes, votée en septembre dernier, n'ait à l'époque pas été consacrée par le même texte de loi.

"Il faut savoir qu’il y avait des tensions terribles", raconte-t-elle. "Il y avait des gens très raides. Et le groupe socialiste s’est fendu en deux au moment de l’adoption du principe d’un amendement sur la PMA." Elle raconte ainsi le chantage de certains députés, qui assuraient qu'ils ne voteraient pas la loi sur le mariage pour tous si la PMA pour toutes était comprise dans le texte. Elle, défendait bec et ongle le droit pour toutes les femmes de pouvoir avoir recours à la PMA gratuitement.


À ce sujet, elle dit encore avoir du mal à digérer le rôle qu'a joué le Comité consultatif national d'éthique (CCNE). Saisi par le gouvernement, celui-ci a tardé à publier son avis, repoussant indéfiniment l'ouverture de la PMA à toutes les femmes : alors que l'organe consultatif devait lui remettre ses conclusions en 2013, il ne l'a finalement fait qu'en 2017. Et ce, malgré ses multiples relances, assure-t-elle. Elle conclut : "Le seul regret que j’ai, c’est cette entourloupe du Comité consultatif national d’éthique".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mariage pour tous PMA Mariage homosexuel
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants