1 min de lecture Christian Estrosi

Nice : clash à distance entre Peillon et Estrosi

Le ministre de l'Éducation et le maire de Nice ont eu un vif échange à distance ce vendredi à Nice. En cause, des "rendez-vous" non honorés par les deux hommes.

Le ministre de l'Éducation nationale, Vincent Peillon, le 10 janvier 2014 dans un lycée de Nice.
Le ministre de l'Éducation nationale, Vincent Peillon, le 10 janvier 2014 dans un lycée de Nice. Crédit : AFP / VALERY HACHE
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Ils se renvoient la faute. L'un, , reproche à l'autre, Vincent Peillon, de ne pas avoir pris le temps de le rencontrer. Tandis que le ministre reproche au maire, son manque de courtoisie envers sa ministre de tutelle, George Pau-Langevin. Le député-maire, qui avait demandé tardivement la veille à rencontrer Vincent Peillon lors de sa visite vendredi matin dans sa ville, n'a pas souhaité s'entretenir avec la ministre déléguée à la réussite éducative George Pau-Langevin. Celle-ci a interrompu sa visite du lycée niçois pour se rendre en préfecture à 11h00 mais "aucun élu n'est venu", a déploré Vincent Peillon lors d'un point de presse.

"C'est une grossièreté républicaine très rare dans notre République de laisser un ministre en charge, seul, après avoir demandé un rendez-vous", a-t-il assené. "Le programme de la visite était connu depuis lundi", précise le ministre, qui ne souhaitait pas le bouleverser, par respect du personnel éducatif.

En dehors de mon activité ministérielle, il est tout à fait normal que je fasse ce que je souhaite.

Partager la citation

Christian Estrosi lui a rendu la politesse sur un même registre, en évoquant "un geste très anti-républicain" du ministre, qui ne l'a pas glissé dans son emploi du temps. Il affirme aussi avoir fait prévenir à temps la ministre déléguée George Pau-Langevin. "C'est très regrettable qu'on se comporte de manière militante plutôt qu'en ministre de la République", a lancé l'ancien ministre vendredi lors des voeux à la presse locale, en promettant de se plaindre auprès du président de la République.

Après la visite dans le lycée professionnel Magnan de Nice, Vincent Peillon avait rendez-vous dans une permanence de la liste du candidat socialiste aux municipales de Nice Patrick Allemand. "En dehors de mon activité ministérielle, il est tout à fait normal que je fasse ce que je souhaite", a stipulé le ministre de l'Éducation nationale, qui sera tête de liste du PS aux élections européennes dans la circonscription Sud-Est.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Christian Estrosi Nice Vincent Peillon
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants