1 min de lecture Cumul des mandats

Natacha Bouchart démissionne de son poste polémique auprès de son ancien suppléant au Sénat

REPLAY - La maire de Calais et ancienne sénatrice du Pas-de-Calais était devenue la collaboratrice de son ex-suppléant.

>
Natacha Bouchart démissionne de son poste polémique auprès de son ancien suppléant au Sénat Crédit Image : AFP | Crédit Média : Cyprien Cini | Durée : | Date :
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

Natacha Bouchart n'a enfreint aucune loi mais la polémique est bien là. Pour respecter la législation sur le cumul des mandats, la maire de Calais, également devenue vice-présidente de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, avait démissionné de son poste de sénatrice en décembre dernier. Mais comme le dévoilait Le Figaro, elle était devenue dans la foulée la collaboratrice parlementaire de Jean-François Rapin, son ex-suppléant au Sénat. Mais face à ces révélations laissant entendre qu'elle avait cherché à contourner la loi sur le cumul des mandats, Natacha Bouchart a pris la décision de renoncer à cet emploi rémunéré.

"Puisque le fondement de cette collaboration ne semble pas être compris, je dépose ma démission et serai donc assistante parlementaire bénévole pour pouvoir continuer à défendre Calais au niveau national", a annoncé l'élue Les Républicains dans un communiqué. Comme le rappelle Daniel Fasquelle, président départemental des Républicains dans le Pas-de-Calais, cette situation n'était pas "illégale". En revanche, elle était "politiquement incompréhensible". En effet, si la loi interdit de cumuler un mandat de parlementaire avec plus d'un mandat local, il n'y a pas de limitation concernant l'activité professionnelle de collaborateur parlementaire.

Avant de démissionner de ce nouveau poste, Natacha Bouchart avait reconnu avoir été embauchée par son successeur au Sénat. "Ce n'est pas un secret. (...) Jean-François Rapin a échangé avec moi. Les situations ne sont pas simples et il cherchait quelqu'un pour transmettre les dossiers. Effectivement je suis son assistante depuis le 14 ou le 15 janvier dernier", se justifiait-elle sur le plateau de la chaîne Public Sénat. Jean-François Rapin avait quant à lui indiqué que cet emploi n'était que provisoire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cumul des mandats Sénat Calais
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants