1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Seine-Saint-Denis : Fillon et Le Pen "soufflent sur les braises", selon Vallaud-Belkacem
1 min de lecture

Seine-Saint-Denis : Fillon et Le Pen "soufflent sur les braises", selon Vallaud-Belkacem

INVITÉE RTL - La ministre de l'Éducation nationale s'exprime sur les incidents survenus dans des lycées de Seine-Saint-Denis.

Najat Vallaud-Belkacem
Najat Vallaud-Belkacem
Crédit : Johanna Guerra / RTLNET
Seine-Saint-Denis : Fillon et Le Pen "soufflent sur les braises", selon Vallaud-Belkacem
00:44
Seine-Saint-Denis : Fillon et Le Pen "soufflent sur les braises", selon Vallaud-Belkacem
11:26
Seine-Saint-Denis : Fillon et Le Pen "soufflent sur les braises", selon Vallaud-Belkacem
11:47
Julien Absalon & La rédaction numérique de RTL

"Commencez par vous occuper de vos affaires". Najat Vallaud-Belkacem s'est émue, jeudi 9 mars, des critiques lancées par Marine Le Pen et François Fillon à l'encontre du gouvernement après les incidents aux abords de lycées de Saint-Denis. La présidente du Front national s'en était pris au Premier ministre Bernard Cazeneuve, "sans doute trop occupé à faire campagne contre [sa] candidature", tandis que le candidat de la droite avait déploré "quelque chose de brisé dans notre République".

Pour la ministre de l'Éducation nationale, qui a fermement condamné ces violences ayant débouché sur l'interpellation de huit mineurs soupçonnés de violences, attroupement armé et rébellion, ces déclarations n'aident pas à l'apaisement : "Je n'admets pas dans ces conditions que l'on souffle sur les braises, comme le font M. Fillon ou Mme Le Pen". Najat Vallaud-Belkacem en a profité pour faire un parallèle avec les déboires judiciaires des deux candidats à la présidentielle : "Ils passent leur temps à déclarer la justice de ce pays illégitime et non-indépendante. Comment veulent-ils faire respecter cette même justice par les jeunes ?"

Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, en prend aussi pour son grade pour s'être rendue sur place avec "48 heures de retard" et "accompagnée d'une caméra pour jeter de l'huile sur le feu", selon la ministre qui dit être "dans le travail" et "dans l'action".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/