1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Nadine Morano donne du fil à retordre à Nicolas Sarkozy
2 min de lecture

Nadine Morano donne du fil à retordre à Nicolas Sarkozy

REPLAY - Nadine Morano s'est mis à dos celui qu'elle a toujours soutenu et l'attitude de Nicolas Sarkozy face à ce problème est elle aussi décortiquée.

Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
"On refait le monde" du mercredi 30 septembre 2015 - l'intégralité
00:28:09
Nadine Morano persiste et signe, a-t-elle raison ?
00:14:46
Les syndicats sont-ils devenus inutiles ?
00:08:25
Les frappes russes en Syrie, faites-vous confiance à Poutine ?
00:05:37

On refait le monde avec :
- Clémentine Autain, directrice du magazine Regards
- Ivan Rioufol, éditorialiste au Figaro
- Eric Revel, ancien patron de LCI
- Roland Cayrol, politologue, directeur du Centre d'études et d'analyses 

Nadine Morano seule contre tous. Nicolas Sarkozy ne veut plus de son ancienne ministre sur la liste Les Républicains en Meurthe-et-Moselle pour les régionales après ses propos sur la France de "race blanche". Sur RTL ce soir, elle a affirmé que ses propos avaient été "instrumentalisés". Elle estime être en phase avec la société car elle entend ce genre de propos quand elle se promène sur ses terres dans l'est de la France.

C'est un véritable crime contre l'idée même que nous avons de la Nation et de la République

Roland Cayrol

Pour Roland Cayrol, "Nicolas Sarkozy aurait dû aller plus loin et plus vite. Manuel Valls a dit aujourd'hui à l'Assemblée qu'il fallait arrêter les dérapages. Mais je pense que c'est beaucoup plus grave qu'un dérapage. C'est un véritable crime contre l'idée même que nous avons de la Nation et de la République. Cette remise en cause du pacte national et républicain par quelqu'un qui est député européen et qui a dirigé une liste dans un département. Non seulement ça me scandalise mais il ne faut pas s'habituer à considérer comme normal, le fait d'avoir ce type de propos. Elle a soi-disant cité de Gaulle, qui aurait tenu des propos privés en 1959. Mais il n'a jamais écrit cela".

Nicolas Sarkozy a fait une faute énorme à vouloir donner des gages à la pensée correcte

Ivan Rioufol

Ivan Rioufol affirme que "ça a été écrit dans Mémoires d'espoir. Ce matin elle a cité de Gaulle dans le texte. Il disait à l'époque, en 1959, que la France se définissait comme un peuple d'origine judéo-chrétienne, gréco-latine et de race blanche. Mais peu importe. On essaie de criminaliser une pensée, un mot. L'extrême-gauche veut interdire le mot race mais dans ce cas qu'elle interdise aussi le mot ethnie, le mot communautarisme, le mot blanc, le mot noir. Nicolas Sarkozy a fait une faute énorme à vouloir donner des gages à la pensée correcte et en rendant son discours indiscernable de celui de la gauche. La gauche et Nicolas Sarkozy parlent encore une fois d'une même voix."           

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.