2 min de lecture Politique

Élections municipales à Lyon : Christophe Marguin,candidat LR, insulte les électeurs écologistes

VU DANS LA PRESSE - Dans une séquence de l'émission "C Politique" de France 5 diffusée dimanche soir, le chef cuisinier Christophe Marguin, candidat sur la liste LR dans la circonscription Lyon Nord, s'est attaqué aux électeurs écologistes, qu'il a traités de "connards".

Le parti EELV (illustration)
Le parti EELV (illustration) Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Bastien Hauguel Journaliste

Ambiance délétère dans la course à la mairie de Lyon. Dans un reportage de l’émission C Politique, diffusée sur France 5 dans la soirée du dimanche 21 juin, Christophe Marguin, candidat sur la liste Les Républicains (alliés avec les LaREM de Gérard Collomb) dans la circonscription Lyon Nord, s’est attaqué aux électeurs écologistes

Filmé, semble-t-il sans le savoir, aux côtés de Yann Cucherat, candidat ex-LREM au second tour des municipales, et du président de l’association des commerçants des Halles de Lyon, le chef cuisinier n’a pas hésité à les traiter de "connards"

Les trois hommes conversaient autour de leurs adversaires du camp EELV, arrivés largement en tête du premier tour avec 28,46% des voix. "Je les écoutais encore il y a deux jours. C’est abrutissant de connerie ! Avec les propos qu’ils tiennent…", lance Claude Pilori, le président de l’association des commerçants des Halles de Lyon. Christophe Marguin réplique alors : "Moi, ce n’est pas eux qui me font de la peine, c’est les connards qui votent pour eux ! Parce que c’est eux qui sont graves. Parce qu’ils sont dans leur idéologie, dans leur monde écologique".

Des mots qui ont dépassé ma pensé

Christophe Marguin
Partager la citation

La séquence n’a pas manqué de faire réagir plusieurs internautes sur les réseaux sociaux. Mais surtout le camp d’en face. Pour Bruno Bernard, tête de liste EELV aux élections métropolitaines, les propos de Christophe Marguin ne font que "confirmer que l’écologie pour les listes LR/LREM ne compte pas". "Ça n’excuse pas pour autant l’irrespect de nos électrices et électeurs", déclare-t-il sur Twitter.

À lire aussi
Emmanuel Macron, entouré de militaires libanais, sur le site de la double explosion de Beyrouth, le jeudi 6 août 2020. Liban
Explosions à Beyrouth : les annonces d’Emmanuel Macron

Dans les colonnes du Progrès, le chef cuisinier, président de l’association des toques blanches lyonnaises, fait son mea culpa, affirmant "regretter ses propos". "Parfois la colère est telle, que les mots peuvent être forts et dépasser ma pensée". Le candidat Yann Boucherat, critiqué lui aussi pour n’avoir pas répondu à Christophe Marguin après sa déclaration controversée, assure également que les mots du cuisinier ont "dépassé sa pensée". "Dans un contexte électoral inédit à Lyon, ses inquiétudes, qui sont aussi celles de beaucoup de lyonnais, ne doivent jamais s'exprimer de la sorte", indique-t-il lundi sur Twitter.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Polémique Élections municipales
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants