2 min de lecture Anne Hidalgo

Municipales 2014 à Paris : NKM en tête, pourquoi elle ne va pas forcément gagner

DÉCRYPTAGE - La candidate UMP est arrivée en tête au premier tour mais le mode de scrutin parisien joue toujours en faveur de sa rivale socialiste.

Anne Hidalgo et Nathalie Kosciusko-Morizet
Anne Hidalgo et Nathalie Kosciusko-Morizet Crédit : PATRICK KOVARIK KENZO TRIBOUILLARD / POOL / AFP
Romain Renner
Romain Renner
Journaliste RTL

Favorite, elle n'était pas. Favorite, elle ne sera toujours pas. Arrivée en tête lors du premier tour des élections municipales à Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet veut croire en sa bonne étoile. "Le peuple de Paris a fait mentir tous les pronostics", exultait-elle d'ailleurs dimanche 23 mars. En obtenant 35,64% des voix, la candidate UMP devance Anne Hidalgo de plus d'un point (34,40%) mais se trouve paradoxalement bien loin du chemin de la victoire.

En cause, le mode de scrutin. L'élection parisienne ne dépend pas du score réalisé sur l'ensemble de la ville mais du nombre de conseillers de Paris obtenus. La désignation de ces derniers, déterminée à la proportionnelle, se fait arrondissement par arrondissement. Leur nombre dépend, quant à lui, de la population du secteur dans lequel ils sont élus. Ainsi Paris XV compte-t-il 18 conseillers contre un seul pour le premier arrondissement.

Difficile d'obtenir la majorité des conseillers de Paris

Municipales 2014 à Paris
Municipales 2014 à Paris

Cette configuration propre à Paris, Lyon et Marseille peut donc produire des résultats surprenants. En 2001, Philippe Seguin avait obtenu la majorité des voix des Parisiens mais s'était incliné face à Bertrand Delanoë, majoritaire en nombre de conseillers de Paris. Au soir du premier tour, les listes de NKM dominent les débats avec 26 conseillers élus contre 3 pour la gauche. Quatre arrondissements (I, VI, XVI, XVII) ont en effet élu des maires de droite dès le 23 mars.

À lire aussi
Anne Hidalgo, le 21 avril 2019 élections municipales à Paris
Municipales à Paris : la popularité d'Anne Hidalgo bondit, selon un sondage

Mais l'UMP se trouve en ballottage défavorable dans onze arrondissements sur les vingt que compte la capitale (II, III, V, X, XI, XII, XIII, XIV, XVIII, XIX, XX). Ces arrondissements font, pour la plupart, partie des plus peuplés de Paris et représentent un potentiel de conseillers bien plus important. A titre de comparaison, la gauche est en tête dans des zones représentées par 103 conseillers alors que la droite ne domine dans des bassins de population qui ne peuvent en rapporter que 60.

Une réserve de voix plus importante pour le PS

Nathalie Kosciusko-Morizet pâtit également du faible report de voix qui risque de se faire sur ses listes. Anne Hidalgo peut en effet faire appel aux Verts - il se dit que la candidate socialiste serait prête à leur accorder plus de places afin de s'assurer un plein soutien - et aux autres forces de gauche (Parti de Gauche, PCF, DVG, PRG) alors que la candidate UMP n'a pas autant de possibilités.

Les résultats du premier tour montrent une réserve de près de 16% (FG+EELV+listes d'extrême gauche et divers gauche) pour le PS contre moins de 6,5% pour l'UMP (DVD). Si le Front national risque de ne pas se tourner vers Nathalie Kosciusko-Morizet, l'ancienne ministre peut espérer rallier à elle une partie des soutiens de Charles Beigbeder. Ceux-ci semblent prêts à négocier mais pas encore à entrer dans le rang. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Anne Hidalgo EELV Nathalie Kosciusko-Morizet
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7770702779
Municipales 2014 à Paris : NKM en tête, pourquoi elle ne va pas forcément gagner
Municipales 2014 à Paris : NKM en tête, pourquoi elle ne va pas forcément gagner
DÉCRYPTAGE - La candidate UMP est arrivée en tête au premier tour mais le mode de scrutin parisien joue toujours en faveur de sa rivale socialiste.
https://www.rtl.fr/actu/politique/municipales-2014-a-paris-nkm-en-tete-pourquoi-elle-ne-va-pas-forcement-gagner-7770702779
2014-03-24 12:40:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/kta7lPLc3EWWa3Fmh2fxjA/330v220-2/online/image/2014/0324/7770702520_anne-hidalgo-et-nathalie-kosciusko-morizet.jpg