2 min de lecture Anne Hidalgo

Municipales 2014 à Paris : "Je vois en toi une grande maire", assure Delanoë à Hidalgo

Bertrand Delanoë a rendu un vibrant hommage à Anne Hidalgo lors de son meeting de fin de campagne au Cirque d'Hiver.

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le maire de Paris Bertrand Delanoë n'a pas tari d'éloges à propos de sa dauphine Anne Hidalgo, à l'occasion de son meeting de fin de campagne au Cirque d'Hiver. "Cette personne qui s'est révélée à elle-même, qui a pris sa responsabilité, c'est une manière, avant même d'avoir reçu l'onction du suffrage universelle, de montrer aux citoyens dont on demande la confiance qu'on est déjà digne de cette confiance, et pour cela, Anne, tu mérites d'être maire de Paris. Et je vois en toi une grande maire de Paris", a déclaré Bertrand Delanoë, dont c'était la dernière grande allocution publique comme maire de la capitale.

"J'avais avant qu'elle commence cette campagne pour elle beaucoup d'estime, une grande confiance, et beaucoup d'affection. Mais depuis le début de cette campagne, je conçois une réelle admiration pour la manière dont elle conduit cette rencontre avec le peuple de Paris", a-t-il-dit. Le maire de Paris avait choisi de faire d'Anne Hidalgo sa première adjointe en 2001.

Pique contre NKM et le mariage pour tous

Visiblement ému, il a appelé les Parisiens à ne pas "rendre les clés" de l'Hôtel de Ville. "Citoyennes, citoyens de Paris, je le dis avec affection et gravité, ne rendez pas les clés. Si vous rendez les clés, comment pourriez ouvrir les porte des nouveaux progrès que vous souhaitez ?", a dit l'édile. Il rappelait ainsi l'épisode du 18 mars 2001, le soir de la victoire de la gauche, lorsque les Parisiens avaient agité leurs clés devant l'Hôtel de Ville.

Le maire a réservé une pique à la candidate UMP Nathalie Kosciusko-Morizet. "J'étais choqué ce matin de voir une des candidates de la mairie de Paris se vanter d'avoir sur ses listes des candidats qui étaient contre et d'autres qui étaient pour la liberté de s'aimer. Comment peut-on à Paris, par habileté tactique, démagogique, comment peut-on se dire, 'je suis plus malin que les autres, j'ai ceux qui sont contre et ceux qui sont pour le droit de tous à s'aimer'. Non avec Hidalgo Paris restera la capitale de l'amour", s'est exclamé Bertrand Delanoë. Nathalie Kosciusko-Morizet avait affirmé ce jeudi 13 mars dans une interview au Parisien que ses listes étaient "à l'image des Parisiens", avec des partisans et des adversaires de la loi sur le mariage homosexuel.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Anne Hidalgo Bertrand Delanoë Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants