2 min de lecture Front national

Municipales 2014 à Montreuil : la guerre des gauches pour la succession de Voynet

FOCUS - Enjeux, candidats et favoris des municipales : tour d'horizon du prochain scrutin à Montreuil.

L'Hôtel de Ville de Montreuil
L'Hôtel de Ville de Montreuil Crédit : Wikimedia
micro générique
La rédaction numérique de RTL

La ville : Avec 103.000 habitants, Montreuil est la deuxième ville la plus peuplée du département de la Seine-Saint-Denis et la cinquième la plus peuplée de la région Île-de-France. Un temps surnommée "XXIe arrondissement de Paris", la ville aux portes de la capitale se singularise par ses grands projets urbains et sa mixité sociale et urbaine.

Les enjeux : En annonçant qu'elle ne se représentait pas à la mairie de Montreuil (Seine-Saint-Denis), seule ville de plus de 100.000 habitants dirigée par les écologistes, Dominique Voynet a déclenché une guerre des gauches. Pas moins de sept candidats issus de la gauche sont en lice pour la remplacer.

Longtemps bastion communiste, la mairie de Montreuil avait été "volée injustement" en 2008 au PCF, selon son secrétaire national Pierre Laurent, par une liste écologiste et de dissidents PS menée par Dominique Voynet. Les communistes ont monté une liste avec le Front de gauche dont le parti de gauche (PG), emmenée par Patrice Bessac (PCF), 35 ans. Une autre liste comporte le logo Front de gauche, celle de Jean-Pierre Brard, 65 ans, qui fut l'édile de Montreuil de 1984 à 2008 et qui a quitté le PCF depuis 1996 mais reste "apparenté".

La liste du Parti socialiste est conduite par le député Razzy Hammadi, 35 ans. Une dissidente du PS (exclue du parti pour avoir soutenu Dominique Voynet en 2008), Mouna Viprey, 45 ans, a également formé sa propre liste. Les écologistes, qui ont dû faire face au "choix personnel" de Dominique Voynet de ne pas se représenter, ont finalement choisi leur candidat après des primaires, en la personne d'Ibrahim Dufriche, 51 ans, ex-encarté PS et petit fils de Marcel Dufriche, maire communiste de Montreuil de 1971 à 1984. Lutte ouvrière (LO) et le Nouveau parti anticapitaliste (NPA) présentent chacun une liste.

À lire aussi
Tribunal (illustration) justice
Bretagne : l'ex-élue Catherine Blein condamnée pour apologie du terrorisme

A droite, une seule liste UMP-UDI-MoDem, avec à sa tête Manon Laporte (UMP), 48 ans. "A mon avis, l'UMP va monter", assure Jean-Pierre Brard, qui néanmoins ne semble pas inquiet. Une neuvième liste a vu le jour à Montreuil le 14 février dernier, "Montreuil mi amor". Constituée par l'association "Montreuil environnement", elle se veut écologique et citoyenne. Si les listes de Razzy Hammadi et de Jean-Pierre Brard partent favorites, un rassemblement semble inéluctable au deuxième tour.

Les candidats :


La précédente élection :
Dominique Voynet (DvG) élue avec 54.19% des voix devant Jean-Pierre Brard (Union de la gauche), 45.81%.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Parti socialiste Robert Ménard
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants