2 min de lecture Info

Municipales 2014 à Mantes-la-Ville : un colistier PS, battu par le FN, dépose un recours

Un colistier de la liste PS battue de peu par le FN dimanche à Mantes-la-Ville (Yvelines) a indiqué vendredi à l'AFP avoir déposé un recours administratif pour contester des "irrégularités" lors des 1er et 2nd tours des municipales.

Cyril Nauth, maire FN élu à Mantes-la-Ville, le 31 mars 2014.
Cyril Nauth, maire FN élu à Mantes-la-Ville, le 31 mars 2014. Crédit : AFP / FRED DUFOUR
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Un recours administratif a été déposé par un colistier dela liste PS battue de peu par le FN dimanche à Mantes-la-Ville (Yvelines). Il conteste des "irrégularités" lors des 1er et 2nd tours des municipales.

Ce recours en annulation déposé jeudi devant le tribunal administratif de Versailles est à l'initiative de Saïd Benmouffok, numéro 2 de la liste PS-EELV aux municipales de Mantes-la-Ville, 19.000 habitants, où le candidat du Front national Cyril Nauth a créé la surprise dimanche, en arrachant le fauteuil de maire à la socialiste Monique Brochot avec 61 voix d'avance.

"Une centaine de signatures suspectes"

"Sur plus de 6.000 votants, on a trouvé plus d'une centaine de signatures suspectes sur les registres d'émargement qui n'étaient pas identiques entre le 1er et le 2nd tour", a expliqué Saïd Benmouffok. "Des personnes ont peut-être pu voter pour d'autres", estime le colistier, pour qui "ces signatures manifestement frauduleuses sont le fait de deux mains différentes entre les deux tours, pour un même électeur".

Le second tour des municipales s'était déroulé dans des conditions rocambolesques: Monique Brochot avait un temps été donnée victorieuse, mais il est apparu qu'une centaine de voix n'avait pas été reportées sur le bon candidat, ce qui avait donné lieu à un recomptage des voix dans plusieurs bureaux.

Fortes tensions durant la campagne entre les deux candidates de gauche

À lire aussi
Un train Ouigo à Paris Gare de Lyon (illustration) transports
SNCF : Édouard Philippe dénonce "une grève sauvage"

Vendredi à 19h, le premier conseil municipal post-élections de Mantes-la-Ville proclamera l'installation de Cyril Nauth, premier maire frontiste en Ile-de-France. A cette occasion, la présence policière sera renforcée aux abords de l'Hôtel de ville, officiellement en raison de deux appels à manifester de l'union syndicale Solidaires et de la CGT.

Le candidat FN arrivé en tête dimanche avec 30,26% des voix a bénéficié de fortes tensions durant la campagne entre les deux candidates de gauche, la PS Monique Brochot (29,35%) et la DVG Annette Peulvast-Bergeal (28,29%), ex-députée maire PS de la ville.

La candidate DVG seconde derrière le FN

Au premier tour, Mme Peulvast-Bergeal était arrivée seconde derrière le FN et devant la maire sortante. S'estimant chacune légitimes, les rivales avaient toutes les deux décidé de se maintenir au second tour, échouant à former un front républicain.

La liste de la candidate PS "avait la responsabilité de se rassembler derrière moi, mais par inconscience a préféré se maintenir", avait dénoncé Mme Peulvast-Bergeal dimanche soir.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info Élections municipales
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants