1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Mistral : "L'addition sera pour le contribuable", dénonce Thierry Mariani
2 min de lecture

Mistral : "L'addition sera pour le contribuable", dénonce Thierry Mariani

INVITÉ RTL - Après l'annulation des ventes des Mistral à la Russie, le député dénonce un gouvernement plié "à la demande anglo-saxonne".

L'ancien député Les Républicains Thierry Mariani
L'ancien député Les Républicains Thierry Mariani
Crédit : AFP / Vasily Maximov
Vente des Mistral à la Russie annulée : "L'addition sera de 1,5 milliard", dénonce Thierry Mariani
01:29
La rédaction de RTL & Valentin Chatelier

C'est officiel, la France et la Russie ont trouvé un accord sur le dossier des navires Mistral dont Paris avait suspendu la livraison face à la crise en Ukraine. La Russie sera "exclusivement et intégralement remboursée des sommes avancées au titre du contrat". De son côté, la France aura "la pleine propriété et la libre disposition des deux bâtiments".

Une négociation de huit mois vivement dénoncée par Thierry Mariani, député Les Républicains. "Cet accord, où en réalité on se plie à la demande anglo-saxonne, c'est vraiment un pas de plus vers l'abandon de ce qu'il nous reste d'indépendance nationale", a-t-il lancé. Le député a fait partie de la dizaine de parlementaires français partis en Russie fin juillet, pour faire notamment une visite en Crimée. Un voyage officiel vivement dénoncé par le chef du groupe socialiste à l'Assemblée, Bruno Le Roux.

On va aujourd'hui donner 1,2 milliard aux Russes

Thierry Mariani

Pour Thierry Mariani, ancien ministre de Nicolas Sarkozy, l'accord franco-russe va coûter cher à la France. "Quel va être le coup final de cette opération ? On va aujourd'hui donner 1,2 milliard aux Russes, ce qui correspond en partie à ce qu'ils nous avaient déjà versés, mais aussi en partie aux coûts qu'ils ont eu", a-t-il déploré.

Comme l'a annoncé le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian ce matin sur RTL, "un certain nombre de pays ont fait savoir leur intérêt" pour racheter les Mistral. Un achat qui selon Thierry Mariani, va devoir attendre la "dérussification" des Mistral. "Maintenant il faut 'dérussifier' ces bateaux. Par exemple les interfaces informatiques, les équipements divers coûtent 150 à 200 millions", a-t-il lancé.

On essaie de faire passer la chose discrètement

Thierry Mariani
À lire aussi

Une transformation précédant une possible vente. "Enfin il faudra vendre ces bateaux. Il y a quoi ? Il y a 4-5 acheteurs possibles, et ces acheteurs savent très bien qu'on est pressé de vendre. Ce n'est pas le meilleur moyen pour négocier les prix", a résumé Thierry Mariani. "À la sortie, l'addition pour le contribuable français, ce sera 1,5 milliard. C'est aussi peut-être pour cela qu'en plein mois d'août, on essaie de faire passer la chose discrètement", a déploré le député Les Républicains.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/