1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Migrants : "Il est normal qu'il y ait une répartition entre les différents pays de l'UE", estime Bernard Cazeneuve
1 min de lecture

Migrants : "Il est normal qu'il y ait une répartition entre les différents pays de l'UE", estime Bernard Cazeneuve

REPLAY / INVITÉ RTL - Le ministre de l'Intérieur soutient la volonté de Jean-Claude Juncker d'imposer des quotas d'accueil des demandeurs d'asile. "Une proposition française", assure-t-il.

Bernard Cazeneuve, invité de RTL, le 11 mai 2015
Bernard Cazeneuve, invité de RTL, le 11 mai 2015
Crédit : Alice Beckel / RTL.fr
Bernard Cazeneuve veut "agir sur tous les volets de la sécurité routière"
10:26
Migrants : "Il est normal qu'il y ait une répartition entre les différents pays de l'UE", estime Bernard Cazeneuve
10:21
Romain Renner
Journaliste

Jean-Claude Juncker veut mettre en place un système de quotas d'accueil des demandeurs d'asile au sein de l'Union européenne (UE). Son objectif : forcer les États-membres à soulager l'Italie, la Grèce et Malte, qui s'occupent seuls de milliers de migrants. "Ces propositions s'inspirent d'une partie des propositions de la France, assure Bernard Cazeneuve. Il est normal qu'il y ait une répartition entre les différents pays de l'UE".

Le ministre de l'Intérieur affirme que la France avait formulé cette proposition de quotas "au mois d'août". Selon lui, l'Europe doit "faire en sorte de pouvoir sauver des vies", notamment en renforçant le système Frontex, qui s'occupe de la gestion des frontières extérieures. "Il faut travailler avec les pays de provenance pour distinguer l'immigration irrégulière et l'asile (...) et réformer la politique d'asile de la France", poursuit-il.

Le Sénat discutera d'ailleurs dès ce lundi 11 mai d'un projet de loi allant dans ce sens. Une loi immigration viendra compléter ce dispositif et sera discutée "à partir du mois de juillet". Selon le ministre de l'Intérieur, la France ne changera en tout cas pas d'attitude face aux migrants : "Tous ceux qui relèvent du droit d'asile doivent être accueillis. Ceux qui n'en relèvent pas seront reconduits à la frontière".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/