1 min de lecture Info

Marine Le Pen : "L'objectif du Front national est d'arriver en tête" aux européennes

En visite à Brive-la-Gaillarde (Corrèze), la présidente du Front national (FN) a déclaré que l'objectif de son parti était d'arriver "en tête au niveau national" aux prochaines élections européennes de mai prochain.

Marine Le Pen en meeting à Strasbourg le 12 mars 2014 (photo d'Archives).
Marine Le Pen en meeting à Strasbourg le 12 mars 2014 (photo d'Archives). Crédit : AFP / PATRICK HERTZOG
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

"Notre objectif, c'est d'arriver en tête au niveau national", a indiqué ce samedi 19 avril Marine Le Pen. La présidente du Front national est venue soutenir le candidat de son parti pour la circonscription Massif central-Centre, Bernard Monot. "Nous avons une vision nationale de ces élections", a-t-elle insisté, avant une réunion publique, la première en région de Marine Le Pen pour ces élections qui doivent se tenir le 25 mai.

Plusieurs sondages récents placent le FN juste derrière l'UMP et devant le Parti socialiste, voire en première position. Le FN pourrait atteindre une vingtaine d'élus.

Lutter contre la PAC

La présidente du parti d'extrême droite a évoqué les deux axes de la campagne de son parti : l'opposition à l'accord de libre-échange transatlantique, actuellement en négociation entre l'Union européenne et les Etats-Unis, et la lutte contre la Politique agricole commune (PAC).

Marine Le Pen s'est par ailleurs montrée optimiste quant à la constitution d'un groupe de "patriotes" nationalistes au Parlement européen "car nous avons une cohérence sur les problèmes de l'Union européenne, ce qui n'est pas la cas pour les autres groupes où il n'y a même pas de cohérence de vote". Elle a notamment évoqué des discussions avec le parti d'extrême droite autrichien, FPÖ, le Parti de la Liberté (PVV) au Pays-Bas et la Ligue du Nord italienne.

Environ 400 personnes, à l'appel des partis de gauche, s'étaient rassemblées à proximité du lieu du meeting. "Citoyens debout, les fachos sont parmi nous", "Non au FHaine, oui à une Europe solidaire", pouvait-on lire sur des pancartes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info Politique Élections européennes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants