1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Loi Travail : la gauche échoue une nouvelle fois à déposer une motion de censure
1 min de lecture

Loi Travail : la gauche échoue une nouvelle fois à déposer une motion de censure

Deux signatures manqueraient à l'appel pour permettre aux députés socialistes de déposer une motion de censure après le passage en force du gouvernement sur la loi Travail.

L'hémicycle de l'Assemblée nationale (illustration).
L'hémicycle de l'Assemblée nationale (illustration).
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Claire Gaveau & AFP

Deux signatures. C'est le nombre de voix qui manque aux députés de gauche pour pouvoir déposer une motion de censure contre le gouvernement. Comme lors de la première lecture à l'Assemblée nationale, les députés frondeurs n'ont pas réussi à s'entendre après l'annonce d'un nouveau passage en force de la part du gouvernement. Faute d'une majorité assurée, Manuel Valls avait une nouvelle fois engagé la responsabilité de son gouvernement en utilisant l'article 49.3 de la Constitution.

"Nous nous sommes battus jusqu'au bout contre le cynisme, les pressions... et la loi Travail. 56 députés de toute la gauche ont accompagné cette démarche. Ils continuent ensemble", a notamment indiqué le chef de file des frondeurs PS, Christian Paul. Tous les députés Front de gauche, les 10 écologistes contestataires ainsi que des ultra-marins et des non-inscrits, dont des anciens socialistes, avaient paraphé le projet de motion de censure, ainsi que des socialistes, selon des sources concordantes.

Un échec qui réjouit cependant le président du groupe PS, Bruno Le Roux : "Une nouvelle fois le convoi s'arrête au Morbihan sans aller jusqu'à la Nièvre", a-t-il ironisé sur Twitter en référence aux départements 56 et 58. En l'absence de toute motion de censure, le projet de loi va être considéré comme adopté en nouvelle lecture, avant de repartir au Sénat.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/