1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Les Républicains : Nicolas Sarkozy drague les gros donateurs
2 min de lecture

Les Républicains : Nicolas Sarkozy drague les gros donateurs

Info RTL REPLAY - INFO RTL - Le président des Républicains prend les devants et part à la recherche de donateurs. Il renégocie les remboursements auprès des banques.

Nicolas Sarkozy reprend en main son parti avant la primaire de 2016.
Nicolas Sarkozy reprend en main son parti avant la primaire de 2016.
Crédit : AFP PHOTO / FRANCOIS NASCIMBENI
Les Républicains : Nicolas Sarkozy drague les gros donateurs
01:32
Benjamin Sportouch & La rédaction numérique de RTL

Nicolas Sarkozy tente de renflouer les caisses des Républicains. Les finances du parti restent déficitaires. Le patron du parti a renégocié directement avec les banques et il multiplie les rencontres avec les gros donateurs en ce moment. L'ancien Président a mis les mains dans le cambouis. Depuis un an, il drague à nouveau les gros donateurs, ceux qui sont membres du "Premier cercle", mais fini le luxe de l'hôtel Bristol, qui avait défrayé la chronique.

Les réunions mensuelles ont désormais lieu au siège du parti. C'est moins glamour mais beaucoup plus discret. Selon nos informations, le prochain rendez-vous, en présence de Nicolas Sarkozy, est fixé dans quinze jours. Ce soir, c'est son bras droit Frédéric Péchenard qui reçoit des donateurs rue de Vaugirard. Le montant maximum de leurs dons est de 7.500 euros. 

11 millions d'euros à rembourser sur deux ans

Des dîners sont également organisés pour les membres du Cercle France : leur participation oscille entre 3 et 4.000 euros. L'objectif en 2015 : c'est d'encaisser 7,5 millions de dons. Mais avec la primaire les donateurs sont très sollicités par les candidats déjà en lice. Pas facile donc de faire entrer l'argent. Pour booster la collecte, toujours selon nos informations, les Républicains ont acheté le fameux logiciel Nation Builder, celui qu'avait utilisé un certain Barack Obama dans ses campagnes pour mieux cibler les donateurs.

Autre objectif essentiel du parti : faire baisser la dette. Nicolas Sarkozy est à la manœuvre. Il a lui-même participé à la renégociation avec les banques. Et ça a marché. Les remboursements passeront de 19 millions d'euros à 11 millions pour les deux années qui viennent. Huit millions d'euros d'économies serviront à embaucher quatre ou cinq cadres, à donner un petit coup de pouce aux salaires et à préparer la primaire. 

À lire aussi

Cinq millions d'euros ont été provisionnés dans le budget 2016 pour son organisation, mais aussi pour la tenue de nouveaux événements. Deux conseils nationaux au lieu d'un, un "campus jeunes". Dans l'intérêt du parti mais aussi de son patron, Nicolas Sarkozy qui se prépare pour la compétition interne. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/