1 min de lecture Législatives 2017

Législatives 2017 : Cazeneuve, Vidalies et Mandon jettent l'éponge

Après Audrey Azoulay, trois ministres ont décidé de ne pas briguer un mandat de député lors des élections de juin prochain.

Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur.
Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur. Crédit : REMY GABALDA / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet

La liste des socialistes qui ont décidé de ne pas se lancer dans la bataille des législatives s'allongent. Après un quinquennat compliqué, plusieurs ministres ne se risqueront pas à briguer un mandat de député et n'ont pas déposé leur candidature, dont la limite du dépôt était fixée au 18 novembre, minuit. Selon l'ObsBernard Cazeneuve, député de la Manche entre 1997 et 2002, puis à nouveau en 2007, ne devrait pas retrouver son siège de maire de Cherbourg-Octeville. Le ministre de l'Intérieur voudrait même s'éloigner de la vie politique et pourrait annoncer sa décision prochainement selon l'hebdomadaire.

Même chose pour Alain Vidalies, élu député des Landes pour la première fois en 1988. À 65 ans, le secrétaire d'État aux Transports ne briguera aucun autre mandat "pour passer la main à la génération suivante", selon son entourage. Thierry Mandon, 58 ans, et élu pour la première fois dans l'Essonne en 1988 devrait emprunter le même chemin. Voulant se consacrer à "un projet" qu'il ne divulgue pas pour le moment, il explique qu'il va "faire du bruit" et sera dans le domaine de "la bataille des idées".

Michel Sapin pourrait s'ajouter à cette liste. Élu quatre fois député dans l'Indre et les Hauts-de-Seine depuis 1981, le ministre de l'Économie et des Finances, avait déjà amorcé son retrait de l'Assemblée nationale, en n'étant que suppléant aux législatives de 2012. Toutefois rien n'est arrêté et sa circonscription est, pour l'heure, gelée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Législatives 2017 Bernard Cazeneuve Alain Vidalies
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants