1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Législative partielle dans le Doubs : "À l'UMP de prendre ses responsabilités", dit Claude Bartolone
1 min de lecture

Législative partielle dans le Doubs : "À l'UMP de prendre ses responsabilités", dit Claude Bartolone

REPLAY / INVITÉ RTL - Le président de l'Assemblée nationale appelle au rassemblement républicain pour battre le Front national.

Claude Bartolone, invité de RTL, le 2 février 2015
Claude Bartolone, invité de RTL, le 2 février 2015
Crédit : Fanny Bonjean / RTL.fr
Claude Bartolone : "Face à un parti xénophobe, chacun doit prendre ses responsabilités"
00:07:16
L'invité de RTL du 02 février 2015
00:07:27
Romain Renner
Romain Renner

Frédéric Barbier (PS) s'est qualifié pour le second tour de la législative partielle dans le Doubs, dimanche 1er février. Selon Claude Bartolone, ce résultat s'explique d'abord par "la qualité" du candidat. "Il a été un député présent et actif lorsque Pierre Moscovici était au gouvernement", rappelle-t-il.

Un gouvernement "plus audible"

Le président de l'Assemblée nationale considère également que la gestion des attentats des 7, 8 et 9 janvier ont rendu les Français "plus attentifs à la parole" du chef de l'État. Et d'espérer le soutien de l'UMP dans le cadre du second tour.

"Je n'ai pas de leçon à leur faire. C'est aux responsables UMP et leurs électeurs de savoir quelle doit être leur position, assure Claude Bartolone. On n'est pas à la convocation de l'UMP. Je dis : prenez vos responsabilités". Le président de la chambre basse du Parlement assure que le Front national, malgré de bons résultats électoraux, ne peut pas être considéré comme un parti républicain.

Le FN, "pas un parti républicain"

"Marine Le Pen a changé la façade mais il y a toujours les mêmes produits toxiques sur les rayons", tacle-t-il. Claude Bartolone rappelle enfin sa fierté de ne pas avoir remis le prix du Trombinoscope à Steeve Briois, le maire FN d'Hénin-Beaumont. "La preuve qu'il ne s'agit pas d'un parti comme les autres, c'est qu'il s'est exclu de lui-même de la manifestation du 11 janvier", estime-t-il.

À lire aussi

Et de conclure : "S'il n'y a pas de rassemblement de ceux qui ont la même conception de la République, il peut y avoir une victoire du Front national".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/