1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Le réseau d'éducation prioritaire inefficace : trop d'argent dépensé pour rien ?
2 min de lecture

Le réseau d'éducation prioritaire inefficace : trop d'argent dépensé pour rien ?

La Cour des comptes a rendu un rapport sur le réseau d'éducation prioritaire (REP) dont le bilan n'est pas à la hauteur. Elle préconise de mettre plus de moyens sur l'école primaire.

Un collège du 18e arrondissement de Paris (Illustration)
Un collège du 18e arrondissement de Paris (Illustration)
Crédit : JOEL SAGET / AFP
Marie Guerrier & Marie Sasin

Depuis 40 ans, les gouvernements successifs dépensent des milliards pour aider les élèves défavorisés, 1,7 milliards l'an dernier. Le bilan n'est pas à la hauteur pour la Cour des comptes, les écarts de niveaux restent beaucoup trop importants. Est-ce que tout cet argent a été dépensé pour rien ?

Non, il y a eu un effet. Sans cette politique d'éducation prioritaire, la situation serait pire selon la Cour des comptes. Au brevet, l'écart de niveau entre les élèves de REP (Réseau d'éducation prioritaire) et les autres ne s'est pas réduit, mais au moins il ne s'est pas creusé. Les moyens ont surtout été mis sur le collège

L'éducation prioritaire, cela signifie davantage de personnel. Cela coûte plus d'un milliard d'euros par an. Plus d’infirmières, de surveillants, de conseillers d'éducation et surtout plus de profs pour réduire les effectifs en classe. Ce n'est pas probant, note la Cour des comptes. Il y a en moyenne 21 élèves par classe dans les collèges les plus défavorisés, ce n'est que quatre élèves de moins que la moyenne des collèges hors éducation prioritaire.

Mettre plus de moyens à l'école primaire

Tous les personnels en REP touchent une indemnité censée être incitative, une enveloppe globale de plus de 200 millions d'euros par an. Le gouvernement s'est engagé à verser une nouvelle prime en REP+ alors que la Cour des comptes note que cela n'a pas permis jusqu'à présent d'attirer des enseignants plus expérimentés ni de stabiliser les équipes pédagogiques en place. 

À lire aussi

Pour que ce soit plus efficace, il faudrait mettre les moyens sur l'école primaire parce qu'à l'entrée en sixième, les inégalités sont déjà bien installées. C'est donc en amont qu'il faut agir. Oui au dédoublement des CP et CE1 en REP et REP+ initié par le gouvernement. La Cour des comptes approuve et voudrait même que la grande section ou le CE2 soit inclus dans le dispositif mais en ciblant seulement les écoles les plus défavorisées. 

Le ministre de l'Éducation nationale prévoit de créer l'année prochaine un millier de postes supplémentaires en primaire. Comme il faut faire des économies, il va en supprimer le double en collège et lycée. Il a aussi commandé un rapport pour redessiner la carte de l'éducation prioritaire.

À regarder

Le réseau d'éducation prioritaire inefficace : trop d'argent dépensé pour rien ?
02:03
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/