1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Le patron du Medef doit parler à tout le monde", déclare Alexandre Saubot
1 min de lecture

"Le patron du Medef doit parler à tout le monde", déclare Alexandre Saubot

INVITÉ RTL - Le candidat au poste de président du Medef a détaillé son programme ce vendredi 29 juin.

Alexandre Saubot, invité de RTL le 29 juin 2018.
Alexandre Saubot, invité de RTL le 29 juin 2018.
Crédit : Fred Bukajlo / Sipa
"Le patron du Medef doit parler à tout le monde", déclare Alexandre Saubot
10:06
Alexandre Saubot : "Je veux que les patrons s'engagent à un fort développement de l'apprentissage"
00:31
Emmanuel Macron fait-il exploser le dialogue social ? "Pas du tout", estime Alexandre Saubot
00:46
Présidence du Medef : "J'imagine que je gagne à être connu", Alexandre Saubot
00:47
"Le patron du Medef doit parler à tout le monde", déclare Alexandre Saubot
10:09
Martin Planques

Candidat au poste de président du Medef, Alexandre Saubot, n'est pas inquiet malgré un vote du conseil exécutif qui place son concurrent, Geoffroy Roux de Bézieux, en tête. "Le conseil a donné un avis consultatif qui ne reflète pas du tout la réalité des équilibres et le poids des fédérations dans le vote du 3 juillet".

"Moi, je suis un patron de terrain. Mon entreprise a failli mourir dans la crise de 2009, et nous nous en sommes sortis par le travail de tous, j'en tire ma détermination". Alexandre Saubot trouve même des motifs de satisfactions dans cette dernière ligne droite avant le vote : "Je suis le seul candidat a avoir reçu des soutiens dans l'ensemble des secteurs". Il affirme que la plupart de ces fédérations sont derrière lui alors que Geoffroy Roux de Bézieux est considéré comme le favori pour prendre la tête du Medef. "Je gagne à être connu, je suis un patron de terrain", confie-t-il, "et seul le vote du 3 juillet compte".

Concernant les bruits qui laissent entendre qu'il aurait une fibre plus sociale que son concurrent, Alexandre Saudot affirme que "le patron du Medef doit parler à tout le monde". La première proposition de son programme concerne la jeunesse. "Je veux un fort développement de l'apprentissage, +50% du nombre d'alternants à 5 ans", et il justifie ce choix : "Nous n'avons pas assez de personnel pour fabriquer tout ce que l'on nous commande. Et c'est pour cela que la croissance plafonne". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/