1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Le Grand Débat" : les "petits" candidats ont fait leur show
3 min de lecture

"Le Grand Débat" : les "petits" candidats ont fait leur show

Les onze candidats se sont retrouvés pour la première fois pour débattre et les "petits" candidats ont réussi à se faire remarquer.

"Le Grand Débat" : 10 des 11 candidats à la présidentielle 2017, Philippe Poutou ayant refusé de prendre la pose
"Le Grand Débat" : 10 des 11 candidats à la présidentielle 2017, Philippe Poutou ayant refusé de prendre la pose
Crédit : Lionel BONAVENTURE / POOL / AFP
"Le Grand Débat" : les "petits" candidats ont fait leur show
00:05:21
La Revue de Presse du 05 avril 2017
00:05:24
Adeline François

Qu'y a -t-il dans le trou le plus profond du monde? C'est le site d'information ULYCES  qui y répond ce mercredi matin, en racontant l'histoire de ce trou situé à Mourmansk en Russie. Une histoire étroitement liée à celle de la guerre froide car Américains et Russes se sont aussi disputés les profondeurs terrestres. Un duel que les Russes ont remporté.En 1970, pour concurrencer un projet de forage américain, ils commencent eux aussi à creuser dans la région de Mourmansk. Ils creusent jusqu'en 1996 avant d'abandonner leur recherche. Le forage n'a rien donné. Reste aujourd'hui un trou béant de 12.000 mètres de profondeur.

Tout en bas, le trou a un diamètre de 9 centimètres. Il s’agit de la cavité allant le plus loin dans le sol, mais on est très loin du centre de la terre,  puisqu'il reste 99% du chemin à parcourir pour y parvenir. Et donc tout au fond de ce puits gigantesque, il y a de l'eau formée à partir d’atomes d’oxygène et d’hydrogène comprimés dans les minerais de roche, un peu plus haut à 6700m de profondeur, des fossiles de planctons vieux de deux milliards d’années et conservés grâce à la chaleur , il y fait 176°. Le plus surprenant c'est sans doute la photo de ce trou, comme une vulgaire bouche d'égout près d'un bâtiment abandonné, une plaque le recouvre, sur laquelle est gravé un numéro : 12 226, qui correspond à la profondeur du trou. À lire et à voir sur le site ULYCES.

On remonte à la surface avec le "Grand Débat"

Les "petits" candidats ont-ils réussi à  faire leur trou? En tout cas de l'avis général, ils ont fait le show hier soir : "ils  bousculent le débat" écrit le journal Libération à sa Une, "ils ont crevé l'écran" s'enthousiasme en effet Laurent Joffrin. Les téléspectateurs ont  pu voir "un autre visage de l'opinion. Déroutante, contradictoire, brouillonne elle ne manquait pas d'une désarmante sincérité parfois. Nous n'étions plus habitués", estime Denis Daumin, dans La Nouvelle République du Centre-Ouest tandis que dans le Républicain Lorrain, Bernard Maillard parle d'un revigorant parfum de lutte des classes.

Un enthousiasme que ne partage pas Le Parisien/Aujourd'hui en France et le Figaro. Ce dernier ironise en Une : " le grand bazar de la présidentielle". Paul-Henri du Limbert note quand même que les "grands" ont bien été piégé par les "petits" : "Marine Le Pen a trouvé plus europhobe qu'elle en la personne de François Asselineau. Jean-Luc Mélenchon ? On le croyait très à gauche, mais face à Poutou et Arthaud on a cru un instant qu'il avait sa carte au Modem. Quant à Macron, il a été pris la main dans le sac par François Asselineau : " Vous êtes toujours d'accord avec tout le monde!". 

D'autres ruines, dans le journal le Monde

Les pages science du Monde nous emmènent aujourd'hui à Rome : éternel chantier archéologique. Impossible de donner un coup de pioche sans remuer le passé de la ville éternelle, d'ailleurs une armée d'archéologues accompagne le moindre projet d'aménagement, que l'on intervienne sur des canalisations ou pour installer la fibre, Rome otage de son passé. 

À lire aussi

Le chantier le plus ambitieux et le plus cauchemardesque du moment étant la construction de la ligne C du métro, elle aurait dû être achevée en¿ 2000, elle doit relier l'est au nord-ouest,  c'est-à-dire la basilique Saint Jean de Latran au Vatican en passant par le Colisée. Les ouvriers font chaque jour des découvertes archéologiques qui ne font même plus la Une des journaux italiens tant c'est devenu une habitude. 

On apprend au passage que la première des découvertes archéologiques de Rome date du 15ème siècle, à l'époque, un jeune homme qui se promène sur une colline tombe dans un trou et atterrit dans une cavité ornée de peinture, nul ne savait à l'époque que les Romains venaient par accident de tomber sur le site de la domus auréa, le palais que s'était construit Néron, et où fut érigé après sa mort un amphithéâtre que l'on appellerait Colisée cinq siècles plus tard, le trou est un site archéologique  que l'on continue de fouiller. 

C'est à lire dans les pages sciences du Monde avec aussi un peu loin, la chronique qui s'intéresse aux causes de la xylostomiase, plus communément appelé " la gueule de bois",  vous savez quand on a bu comme un trou.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires