1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Le chômage, un boulet que François Hollande va traîner jusqu'à la fin", dit Olivier Bost

"Le chômage, un boulet que François Hollande va traîner jusqu'à la fin", dit Olivier Bost

REPLAY - ÉDITO - Que les chiffres du chômage soient en hausse ou en baisse ce lundi, le chef de l'État a déjà perdu sur ce front là.

François Hollande, le 20 octobre 2015
François Hollande, le 20 octobre 2015
Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / POOL / AFP
"Le chômage, un boulet que François Hollande va traîner jusqu'à la fin", dit Olivier Bost
02:55
"Le chômage, un boulet que François Hollande va traîner jusqu'à la fin", dit Olivier Bost
02:58
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
Journaliste

Ce lundi 26 octobre 2015, on connaîtra les chiffres du chômage pour le mois de septembre. Qu'ils soit en hausse ou en baisse, sur le plan politique, François Hollande sur le front de l'emploi a déjà perdu. La semaine dernière encore sur RTL, c'était la toute dernière question posée : "Quand la courbe du chômage va-t-elle s'inverser ?" Le chef de l'État s'est bien gardé de vous donner de date. En revanche, il a rappelé que son sort était lié à la fameuse inversion de la courbe. Il a en fait répété une nouvelle fois ce qui tient finalement de seule promesse pour 2017. Il ne sera pas candidat si le chômage ne baisse pas durablement.

François Hollande l'a aussi dit la semaine dernière : "Il y aura nécessairement une baisse du chômage". C'est une drôle de formule d'ailleurs. Et je peux vous dire que dans son entourage parmi ses conseillers à l'Elysée comme chez les ministres dans le gouvernement, personne, mais alors personne, n'a le moindre doute : le chômage va baisser. D'ailleurs la semaine dernière au lendemain de son interview sur RTL, l'Unédic, l'assurance chômage, est venu les conforter dans leur certitude : il devrait y avoir 51.000 chômeurs de moins à la fin de l'année prochaine.

Les Français ne vont pas devenir optimistes

Sur le chômage, il a déjà perdu parce que ce sera de toute façon une baisse suspecte. Les Français ne vont pas devenir tout d'un coup optimistes. D'autant que ce sera très tard dans l'agenda de la présidentielle. C'est ce qui inquiète un ministre avec qui j'en ai parlé la semaine dernière : "Si les bonnes nouvelles commencent à arriver à l'automne 2016, m'a-t-il expliqué, il restera 3 mois, 4 mois pour se refaire dans l'opinion." C'est très très court. Mais surtout et ça c'est encore plus grave, cette baisse du chômage risque d'être totalement invisible imperceptible sur le terrain.

C'est ce que nous racontait un autre ministre la semaine dernière. "Il faut un million de chômeurs en moins" d'après lui "pour que ça commence à faire ses effets, pour que ça soit ressenti dans les familles."
Il faut donc imaginer la scène à la fin de l'année prochaine. François Hollande qui brandit comme un trophée 50.000 chômeurs de moins, alors que sur son quinquennat, il y a aura eu 600.000 chômeurs de plus. Un proche de François Hollande me l'a expliqué : "François Hollande s'est de toute façon tendu un piège tout seul un piège redoutable, c'était une 'connerie'". Il a fait du chômage le seul et unique indicateur pour évaluer son quinquennat.
Ce qui est incroyable, c'est que Nicolas Sarkozy n'avait pas non plus un bilan fameux en matière d'emploi (+750.000) mais on ne lui pas tant reproché que ça en 2012. François Hollande lui a réussi l'exploit de faire tout seul de cette question du chômage un boulet qu'il va traîner jusqu'à la fin…

Une indiscrétion

À lire aussi

L'entourage de Nicolas Sarkozy veut faire des yeux doux à Virginie Calmels la candidate Les Républicains pour les élections régionales en Aquitaine. Ils trouvent sa campagne formidable et se disent même impressionnés par son talent. À tel point qu'ils pourraient lui proposer de rentrer dans l'organigramme du parti et de prendre des responsabilités une fois passé les élections. Virginie Calmels est à la mairie de Bordeaux la première adjointe d'un certain... Alain Juppé.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/