2 min de lecture Laurence Rossignol

Laurence Rossignol compare les femmes qui choisissent le voile aux "nègres américains qui étaient pour l'esclavage"

Le choix de mots, assumé, de la ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes crée la polémique.

Laurence Rossignol,  ministre de la Famille, de l'Enfance et des Droits des femmes
Laurence Rossignol, ministre de la Famille, de l'Enfance et des Droits des femmes Crédit : DOMINIQUE FAGET / AFP
AymericParthonnaud1
Aymeric Parthonnaud
et AFP

La ministre du Droit des femmes, Laurence Rossignol, a fustigé, ce mercredi 30 mars sur BFMTV, les marques vendant des vêtements islamiques estimant qu'elles étaient "irresponsables" et faisaient "d'un certain point de vue la promotion de l'enfermement du corps des femmes". "On ne peut pas admettre que c'est banal, que c'est anodin que de grandes marques investissent ce marché", a répondu la ministre à propos du développement par plusieurs enseignes de vêtements adaptés aux traditions musulmanes comme le "burkini" (maillot de bain intégral) ou le hijab (foulard islamique). "C'est irresponsable de la part de ces marques", a-t-elle insisté.

"Lorsque des marques investissent ce marché (...) parce qu'il est lucratif, un marché pour les pays d'Europe, pas un marché pour les pays du Golfe (...), ils se mettent en retrait de leur responsabilité sociale, et d'un certain point de vue font la promotion de l'enfermement du corps des femmes", a-t-elle déclaré.

Une comparaison en particulier a été repérée par les internautes dans l'argumentaire de la ministre. "Certaines choisissent (de porter le voile, ndlr)", a fait remarqué Jean-Jacques Bourdin à Laurence Rossignol. "Mais bien sûr, il y a des femmes qui choisissent, il y avait des nègres afri…euh… des nègres américains qui étaient pour l’esclavage", a rétorqué la ministre. Outre la comparaison, c'est le choix du mot "nègre" dans la bouche de la ministre qui a été très commenté sur Twitter.

À lire aussi
Laurence Rossignol, le 8 mars 2017 droits des femmes
Affiches polémiques à Béziers : "Ménard est un ignoble, un tout petit", attaque Rossignol

Contactée par nos confrères de Buzzfeed, la ministre a assumé ces propos en expliquant avoir repris un terme utilisé par Montesquieu. "Le mot nègre est un mot péjoratif qui ne s’emploie plus que pour évoquer l’esclavage en référence à l’ouvrage abolitionniste De l’esclavage des nègres de Montesquieu. Il n’y a donc pas de provocation de ma part ni de volonté de choquer. C’est un mot que je n’emploie en aucune autre circonstance. Devant la polémique, la ministre ne s'excuse pas clairement mais concède une chose : "J’ai sous-estimé que la référence n’était pas évidente". Certains internautes ne semblent pas convaincu par cette ligne de défense et aurait sans doute préféré une excuse plus claire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Laurence Rossignol Polémique Islam
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782606022
Laurence Rossignol compare les femmes qui choisissent le voile aux "nègres américains qui étaient pour l'esclavage"
Laurence Rossignol compare les femmes qui choisissent le voile aux "nègres américains qui étaient pour l'esclavage"
Le choix de mots, assumé, de la ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes crée la polémique.
https://www.rtl.fr/actu/politique/laurence-rossignol-compare-les-femmes-qui-choisissent-le-voile-aux-negres-americains-qui-etaient-pour-l-esclavage-et-fait-polemique-7782606022
2016-03-30 11:55:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/M3w7rsUb4Ng1yGRDZQX-dg/330v220-2/online/image/2014/1025/7774992515_laurence-rossignol-le-29-septembre-a-paris-archives.jpg