1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Laïcité : le PRG accuse le PS de "trahir la République"
2 min de lecture

Laïcité : le PRG accuse le PS de "trahir la République"

Le PRG a dénoncé les propositions du PS sur l'enseignement musulman et la construction de lieux de culte.

Le président du Parti radical de gauche, Jean-Michel Baylet à Paris, le 30 septembre 2012. (Illustration)
Le président du Parti radical de gauche, Jean-Michel Baylet à Paris, le 30 septembre 2012. (Illustration)
Crédit : MEHDI FEDOUACH / AFP
micro generique
La rédaction numérique de RTL
Journaliste

"Les radicaux de gauche découvrent avec consternation les propositions invraisemblables de Laurent Dutheil sur la laïcité". Le Parti radical de gauche (PRG) a viviment critiqué lundi 9 mars les propositions "inacceptables" et "indignes" du Parti socialiste. Dans un communiqué, le PRG accusé lundi le PS de "trahir la République" et d'aller "contre" le principe de séparation de la religion et de l'État.

Dans un communiqué, les radicaux de gauche reprochent au PS de demander, entre autres, le développement de l'enseignement privé confessionnel musulman et l'incitation à l'édification de nouveaux lieux de culte. Le secrétaire national à la laïcité et aux institutions du PS Laurent Dutheil s'était félicité, le 26 février, des mesures dévoilées par le ministre de l'Intérieur sur le dialogue avec l'islam en France. Approuvant la création d'une Fondation pour "promouvoir les réalisations de l'islam de France", il avait rappelé plusieurs propositions du PS, dont ces deux propositions contestées par le PRG.

Ces propositions sont indignes de la tradition socialiste d'émancipation vis-à-vis des religions

Le PRG

"Les radicaux de gauche découvrent avec consternation les propositions invraisemblables de Laurent Dutheil sur la laïcité", réagit le PRG, affirmant: "Les propositions socialistes contre la laïcité sont inacceptables." "Ces propositions sont indignes de la tradition socialiste d'émancipation vis-à-vis des religions, et sont une insulte à la mémoire d'Alain Savary qui a combattu avec force pour unifier l'enseignement secondaire", dénoncent les radicaux de gauche.

La République, qui est le bien commun de tous les Français, n'a pas à s'aménager pour complaire à telle ou telle religio

Le PRG

"En renonçant à défendre l'école publique, le Parti socialiste trahit la République", estiment-ils. "Les radicaux de gauche rappellent avec force d'une part que la République, qui est le bien commun de tous les Français, n'a pas à s'aménager pour complaire à telle ou telle religion, et d'autre part que les croyances religieuses relèvent de l'intime et ne sont pas partagées par tous, si bien que l'État laïque n'a donc pas à en financer le fonctionnement", plaide le PRG.

À lire aussi

Les radicaux de gauche appellent le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis à "rapidement clarifier la position du Parti socialiste en matière de laïcité".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/