1 min de lecture Assemblée nationale

La République En Marche : une députée se défend de ne rien faire

Très discrète et critiquée pour un supposé manque d'investissement, Blandine Brocard a tenu à "rassurer" ses soutiens.

Blandine Brocard, députée de La République en Marche, à Lyon le 16 mai 2017
Blandine Brocard, députée de La République en Marche, à Lyon le 16 mai 2017
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

Blandine Brocard est-elle une députée fantôme ? Élue à l’Assemblée Nationale pour la première fois, dans la cinquième circonscription du Rhône sous l'étiquette de La République en Marche, elle fait l'objet de vives critiques sur son investissement.

Dans le journal local Lyon Mag, lundi 18 septembre, des militants du parti de la majorité présidentielle s'émeuvent de la grande discrétion de leur députée. "Personne n’a vu Blandine depuis trois mois ; elle ne répond pas aux mails, elle n’a ni collaborateur ni permanence sur le terrain".

Ces critiques s'appuient notamment par le décompte établi par le site nosdeputes.fr, qui scrute l'activité parlementaire des membres de l'Hémicycle. D'après ce relevé, la participation de Blandine Brocard est au plus bas depuis juin avec une poignée de présences notées. "Il est cependant rare que tous les députés présents parlent lors d'une séance et nous ne pouvons donc pas comptabiliser de manière exhaustive les présences des députés en hémicycle", soulignent toutefois les auteurs du site.

Blandine Brocard contre-attaque

Accablée par tant de critiques, Blandine Brocard est finalement sortie de son mutisme. À un internaute qui s'inquiétait de n'avoir "aucune nouvelle" de sa part, l'élue a répondu dans un commentaire : "Rassurez-vous, beaucoup de choses sont en préparation, et c'est sur ces choses-là que nous travaillons avec mon équipe, quand l'agenda parlementaire nous en laisse le temps".

À lire aussi
L'Assemblée nationale. société
Violences conjugales : LaREM présentera son texte à l'Assemblée le 28 janvier

Elle a renchéri, mercredi 20 septembre, en s'insurgeant contre cet "écho mensonger" la ciblant. Elle conteste ainsi formellement le relevé de nosdeputes.fr et ajoute : "Je travaille actuellement très activement sur un dossier qui devrait être présenté au parlement à l'automne et sur lequel vous aurez certainement l'occasion de m'entendre".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Assemblée nationale La République En Marche Rhône
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants