2 min de lecture Social

L'appartement de Thierry Lepaon avait déjà été rénové

Le numéro un de la CGT juge "choquant" le montant des travaux entrepris dans son appartement de fonction, qui avait déjà été rénové avant sa location.

Le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, à Paris le 7 avril 2014 (Archives).
Le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, à Paris le 7 avril 2014 (Archives). Crédit : AFP / PATRICK KOVARIK
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

"Si on avait débattu collectivement, on n'aurait pas fait 105.000 euros de travaux dans un appartement en location: on aurait acheté ou on aurait fait moins de travaux", a reconnu le numéro un de la CGT Thierry Lepaon sur RMC et BFM TV. L'appartement de fonction de Thierry Lepaon, rénové à grands frais par la CGT, avait par ailleurs déjà fait l'objet d'une rénovation avant sa location, a affirmé le Canard Enchaîné ce mercredi 5 novembre.

L'appartement situé à Vincennes et loué par la CGT pour son secrétaire général "venait d'être refait par son propriétaire. Pas une rénovation de haut standing mais un coup de peinture blanche passé sur les murs, une moquette neuve" et des meubles de cuisine installés, selon l'hebdomadaire satirique.

Le Canard Enchaîné évoque "une facture extravagante" pour les travaux réalisés, citant par exemple pour la réfection des toilettes la somme de "4.453 euros de fournitures". La CGT a fait retirer "la moquette neuve pour installer un parquet flottant (...) Et a tout rénové du sol au plafond", selon l'hebdomadaire.

"Faute collective" de la CGT

Thierry Lepaon a assuré qu'il ignorait que l'appartement venait d'être refait à neuf. "Il fallait vraiment refaire des travaux importants, de sécurité, de volets", a-t-il dit, tout en réaffirmant qu'il y avait eu "faute" de l'administrateur d'avoir réalisé 105.000 euros de travaux. "Cela me choque, c'est choquant, je comprend que les syndicats de la CGT, que les salariés soient choqués", a-t-il déclaré, réaffirmant qu'il allait adresser une lettre à tous les syndiqués sur ce sujet. Il a de nouveau évoqué un problème "de fonctionnement interne" au sein de la CGT.

À lire aussi
Des bénévoles de La Croix Rouge, avec des sans-abris, à Mulhouse. épidémie
Coronavirus : après la réserve sanitaire, le gouvernement mobilise la réserve sociale

Au terme d'un premier jour débat, la direction et le CCN ("parlement" de la CGT) ne sont pas parvenus mardi 4 novembre à s'accorder sur les améliorations à apporter au fonctionnement de la centrale et les discussions devraient se poursuivre mercredi. Thierry Lepaon avait reconnu une "faute collective". 

Interrogé sur son avenir à la CGT dans un tel contexte, Thierry Lepaon a souligné qu'il avait "été élu par le congrès jusqu'à un prochain congrès". Quant à l'éventualité d'effectuer ensuite un deuxième mandat, il a réaffirmé que "si la direction confédérale (lui) proposait de faire un nouveau mandat" il "n'évacuerait pas la question", et "pourrait être candidat". "Je l'ai dit il y a quelques semaines, peut-être que c'est ce qui a déclenché toute la polémique", s'est interrogé le numéro un de la CGT.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Social Cgt Thierry Lepaon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants