1 min de lecture UDI

Jean-Christophe Lagarde candidat à la présidence de l'UDI

Jean-Christophe Lagarde a annoncé sa candidature à la présidence de l'UDI.

Jean-Christophe Lagarde
Jean-Christophe Lagarde Crédit : AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Jean-Christophe Lagarde, député-maire de Seine-Saint-Denis, a annoncé dans le Journal du Dimanche sa candidature à la présidence de l'UDI, l'objectif étant de "conquérir le pouvoir" et non pas de "porter les valises des autres".

"Je souhaite que l'UDI que nous avons construite avec Jean-Louis Borloo ait pour ambition de conquérir le pouvoir, pas de porter les valises des autres", souligne Lagarde, les "autres" désignant l'UMP.

"Je refuse cette vision traditionnelle du centre"

"J'ai écouté les candidats déjà déclarés. Nous portons deux visions différentes de ce que doit être un parti centriste", a souligné le député en faisant allusion aux trois autres candidats à la présidence de l'UDI.

Il s'agit de Yves Jégo, qui a assuré la présidence par intérim de l'UDI après le retrait de Borloo, du maire de Neuilly-sur-Seine, de Jean-Christophe Fromentin, et de l'ancien ministre de la Défense, Hervé Morin. "Je refuse, a appuyé Lagarde, cette vision traditionnelle du centre qui n'est qu'un parti d'appoint, de partage des responsabilités derrière l'UMP".

"Au centre on ne peut pas être mou"

À lire aussi
Jean-Christophe Lagarde, député UDI de la 5ᵉ circonscription de la Seine-Saint-Denis Valéry Giscard d'Estaing
Mort de VGE : "Notre famille politique est en deuil", confie Jean-Christophe Lagarde

Les Français, a-t-il insisté, "rejettent violemment le pouvoir socialiste qui les a trahis mais n'éprouvent aucune nostalgie du pouvoir précédent. L'UDI doit construire une nouvelle histoire..."

L'UDI doit construire une nouvelle histoire

Jean-Christophe Lagarde
Partager la citation

"Je ne veux pas d'un centre qui pleure sur ses insuffisances, a poursuivi le député (...) Je veux rompre avec cette malédiction qui veut qu'avec les meilleures idées - souvent reprises et dénaturées par le PS et l'UMP - nous n'ayons jamais le pouvoir de les mettre en oeuvre nous-mêmes".

Et Jean-Christophe Lagarde résume enfin sa conception du centre : "pour moi, le centre n'est pas le milieu, la moyenne, la synthèse mais un autre chemin, une alternative pour notre pays. Au centre on ne peut pas être mou".

Lagarde écarte enfin la perspective d'une campagne tendue entre les différents candidats à la présidence de l'UDI. "J'ai un principe simple (avec les autres concurrents): pas de commentaires, pas de petites phrases. Ca, c'est pour le PS et pour l'UMP ; pas pour l'UDI, assure-t-il avant de conclure: Demain j'aurai besoin de tous pour faire de l'UDI le premier parti de France", assure-t-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
UDI UMP Jean-Louis BORLOO
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants