1 min de lecture Politique

"Il va falloir encore emprunter plus de 70 milliards d'euros en 2016", prévient Gilles Carrez

Pour le président de la Commission des Finances à l'Assemblée nationale, l'augmentation de la prime des enseignants est justifiée mais dangereuse pour l’équilibre budgétaire.

Christelle Rebière L'invité de RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
"Il va falloir encore emprunter plus de 70 milliards d'euros en 2016" prévient Gilles Carrez Crédit Image : MARTIN BUREAU / AFP | Crédit Média : Vincent Parizot,Christelle Rebière | Durée : | Date : La page de l'émission
245-PARIZOT
Vincent Parizot et Christelle Rebière

Le gouvernement a prévu d'augmenter de 800 euros la prime des professeurs des écoles. Cette prime pour récompenser le travail des enseignants en plus des cours est déjà de 400 euros. Elle va donc tripler pour arriver à 1.200 euros ce qui la mettrait au niveau de la prime que touchent les professeurs de lycée et de collège. Mais cela coûterait 265 millions d'euros chaque année.

Pour Gilles Carrez, président de la Commission des Finances à l'Assemblée nationale et député Les Républicains, cette dépense est légitime, mais pas judicieuse : "Sur le fond ça me paraît justifié, mais bien entendu, il faudrait faire une économie par ailleurs. Et ce qui m'inquiète beaucoup, c'est que depuis le début de l'année, comme c'est cadeau toutes les semaines, ça fait plus de 6 milliards d'euros de dépenses nouvelles, non financées, qui ont été intégrées."

Vers une dette proche des 100% du PIB ?

Si les estimations de Gilles Carrez différent des chiffres avancés par RTL, la somme reste trop importante pour le président de la Commission des Finances : "Même si ça n'était que 4 milliards, c'est considérable, alors si vous y ajoutez en plus une diminution d'impôts pour 2017... Tout ça est en réalité financé par la dette." La croissance à 1,5% - "d'ailleurs inférieure à ce que font tous les autres pays de la zone euro" - ne permettrait pas d'équilibrer les comptes. "Il va falloir encore emprunter plus de 70 milliards d'euros en 2016", prévient-il. "Donc notre dette, elle a largement maintenant dépassé les 2.000 milliards, elle s'approche des 100% du PIB."

À lire aussi
Nicolas Sarkozy, le 20 mai 2019 Les Républicains
Nicolas Sarkozy : les coulisses de la sortie de son livre "Passions"

Gilles Carrez regrette donc ces "cadeaux pré-électoraux" qui vont dégrader la situation d'ici 2017. "Il faudra absolument faire un audit pour rétablir la vérité des comptes", annonce-t-il déjà en prévision d'une victoire de la droite.

Êtes-vous pour l’augmentation de 800 euros pour les instituteurs ?
Nombre de votes : 9169 *Sondage à valeur non scientifique
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Économie Gilles Carrez
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783074672
"Il va falloir encore emprunter plus de 70 milliards d'euros en 2016", prévient Gilles Carrez
"Il va falloir encore emprunter plus de 70 milliards d'euros en 2016", prévient Gilles Carrez
Pour le président de la Commission des Finances à l'Assemblée nationale, l'augmentation de la prime des enseignants est justifiée mais dangereuse pour l’équilibre budgétaire.
https://www.rtl.fr/actu/politique/il-va-falloir-encore-emprunter-plus-de-70-milliards-d-euros-en-2016-previent-gilles-carrez-7783074672
2016-05-02 14:11:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/TacxVUSqZVPRdP693i7USg/330v220-2/online/image/2014/1026/7775004443_gilles-carrez-le-25-juin-2014-a-paris-archives.jpg