2 min de lecture Guyane

DIAPORAMA - Guyane : affrontements et tensions pour la visite d'Emmanuel Macron

Cocktails Molotov, jets de projectiles, poubelles en feu... Le premier déplacement de Macron en Guyane depuis son élection est électrique.

Emmanuel Macron est arrivé jeudi à la mi-journée en Guyane, dans un climat déjà tendu. Crédits : ALAIN JOCARD / AFP | Date : 27/10/2017
6 >
Emmanuel Macron est arrivé jeudi à la mi-journée en Guyane, dans un climat déjà tendu. Crédits : ALAIN JOCARD / AFP | Date : 27/10/2017
Des membres du collectif des 500 frères manifestent à Cayenne jeudi 26 octobre Crédits : jody amiet / AFP | Date : 27/10/2017
Des affrontements entre forces de l'ordre et manifestants du collectif Pou Lagwiyann dékolé ont terni la visite d'Emmanuel Macron Crédits : JODY AMIET / AFP | Date : 27/10/2017
Les manifestants se sont regroupés devant la préfecture dans la soirée Crédits : Jjody Amiet / AFP | Date : 27/10/2017
ils ont écarté une première série de barrières pour se rapprocher du bâtiment. Crédits : Jody Amiet / AFP | Date : 27/10/2017
Les manifestants réclament le respect des accords signés avec l'ancien gouvernement Crédits : Jody Amiet / AFP | Date : 27/10/2017
1/1
103787476925100813301
Félix Roudaut
et AFP

La Guyane a réservé un accueil musclé à Emmanuel Macron. Alors que le président effectue une visite de trois jours - débutée jeudi 26 octobre - dans le département français situé en Amérique du Sud, des affrontements entre forces de l'ordre et manifestants du collectif Pou Lagwiyann Dékolé ont éclaté à Cayenne, au premier jour du déplacement du président. Plusieurs personnes ont été interpellées.

Les gendarmes mobiles se déployaient dans la ville de 60.000 habitants, notamment aux abords du commissariat, près de la célèbre place des Palmistes, où des jeunes venus de quartiers défavorisés, souvent encagoulés, ont lancé des cocktails Molotov et des projectiles tandis que les rotors d'un hélicoptère effectuant une ronde au-dessus du centre-ville se faisaient entendre.

L'après-midi, une marche à l'appel du collectif Pou Lagwiyann Dékolé (Pour que la Guyane décolle) avait pourtant rassemblé pacifiquement plus d'un millier de personnes, en chant et en famille, pour réclamer le respect des accords signés avec l'ancien gouvernement à l'issue du mouvement social de mars-avril. Ces derniers avaient également sollicité un rendez-vous avec Emmanuel Macron. 

À lire aussi
Léon Betrand à l'Élysée le 31 mai 2018 justice
Léon Betrand, ancien ministre de Jacques Chirac, incarcéré en Guyane

Vous jetez des gaz sur les enfants

Mère de famille guyanaise
Partager la citation

Les manifestants se sont ensuite regroupés devant la préfecture où ils ont écarté une première série de barrières pour se rapprocher du bâtiment. L'Élysée a finalement proposé un rendez-vous vendredi 27 octobre dans la matinée, mais les manifestants ont refusé, réclamant de voir le chef de l'État dans la soirée. Ce dernier avait une réunion de travail avec les élus de Guyane avant un dîner républicain à la résidence préfectorale.

C'est ensuite que les événements ont dégénéré. "Ils ont créé eux-mêmes le désordre public, c'est ça la réponse de l'État", a dénoncé un enseignant, avant d'ajouter : "Il aurait pourtant suffi d'une discussion autour d'une table", a-t-il ajouté. Une mère portant son enfant s'enfuyait en hurlant : "Vous jetez des gaz sur les enfants, c'est ça la liberté ?", avant d'entonner, en colère, La Marseillaise.

On n'obtiendra pas plus de l'État

Mika Mancé, ancien leader de Pou Lagwiyann Dékolé
Partager la citation

"Maintenant on sait à qui on a à faire", a déclaré Davy Rimane, membre du collectif. Emmanuel Macron "n'a aucun respect pour nous", a-t-il déploré, assurant que désormais "tout" pouvait arriver. "Ça sert à rien tout ça, on n'obtiendra pas plus de l'État", a regretté Mika Mancé, ancien leader charismatique du mouvement Pou Lagwiyann Dékolé, et porte-parole des "Grands frères", une émanation des 500 frères, très actifs lors du mouvement de mars-avril dernier.

Emmanuel Macron est arrivé à la mi-journée en Guyane, dans un climat déjà tendu. Il s'est rendu directement à Maripasoula, dans le Sud-Ouest guyanais, pour rencontrer la population de cette commune la plus vaste de France, très défavorisée, où il a averti qu'il n'était pas venu en "Père Noël", ni pour "faire des promesses". Il a longuement écouté les habitants, porteurs de grandes attentes pour le désenclavement de leur commune.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Guyane Emmanuel Macron Violence
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790693550
DIAPORAMA - Guyane : affrontements et tensions pour la visite d'Emmanuel Macron
DIAPORAMA - Guyane : affrontements et tensions pour la visite d'Emmanuel Macron
Cocktails Molotov, jets de projectiles, poubelles en feu... Le premier déplacement de Macron en Guyane depuis son élection est électrique.
https://www.rtl.fr/actu/politique/guyane-affrontements-et-tensions-pour-la-visite-d-emmanuel-macron-7790693550
2017-10-27 08:35:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/C-sFH6J1eEkaZcawmx_yIg/330v220-2/online/image/2017/1027/7790695212_000-tr4w4.jpg