1 min de lecture Guyane

Guyane : signature d'un accord de sortie de crise

Vendredi 21 avril, à Cayenne (Guyane), l'État français, le collectif qui pilote le mouvement social et les élus locaux ont signé un accord qui met fin à la crise qui paralyse le département depuis près d'un mois.

La Guyane, touchée par un vaste conflit social, a entamé une grève générale illimitée lundi 27 mars
La Guyane, touchée par un vaste conflit social, a entamé une grève générale illimitée lundi 27 mars Crédit : Jody Amiet / AFP
Maxime Magnier et AFP

Le conflit social qui paralyse la Guyane prend fin. Vendredi 21 avril, un accord a été signé à Cayenne entre les acteurs du mouvement social et l'État français, mettant ainsi fin à une crise qui dure depuis près d'un mois.

Par cet Accord de Guyane, signé vers 23 heures, le gouvernement "acte" notamment les 2,1 milliards d'euros supplémentaires que réclamait le collectif "Pou la Gwiyann dékolé" (en français, "pour que la Guyane décolle"). Ce dernier estimait que le plan d'urgence d'un peu plus d'un milliard d'euros validé par le gouvernement n'était pas suffisant.

À lire aussi
Le moustique tigre propage le virus Zika virus
Guyane : une femme décède de la fièvre jaune

Toutefois, si les barrages avaient commencé à être démontés vendredi matin à Cayenne et dans sa périphérie, le giratoire de Kourou, qui marque l'entrée du centre spatial guyanais et empêche le décollage de la fusée Arianne depuis le début du conflit, restait bloqué.

"On attend un courrier de la ministre de la Santé, Marisol Touraine" qui acte par écrit "le passage en secteur public du CMCK (Centre médico-chirurgical de Kourou), car pour l'instant on n'a eu que de l'oralité", a déclaré Fatia Mathias, salariée gréviste du CMCK, membre du collectif et syndicaliste de l'union des travailleurs guyanais (UTG).

Une journée déterminante pour l'avenir de la Guyane

Ericka Bareigts, ministre des Outre-mer
Partager la citation

"Ce n'était pas gagné. On a réussi à ce que le protocole de l'accord paraisse [prochainement] au journal officiel et maintenant on pourra travailler avec ce document et aller en justice si on n'est pas satisfaits", s'est félicité devant la presse, Davy Rimane, porte-parole de l'UTG.

De son côté, la ministre des Outre-mer Ericka Bareigts a salué dans un communiqué la signature de l'accord, évoquant "une journée déterminante pour l'avenir de la Guyane". "En actant la demande de mesures supplémentaires du collectif et des élus à hauteur de 2,1 milliards", l'État s'engage "à ce qu'elles fassent l'objet d'un examen prioritaire pour mettre en œuvre un plan additionnel", explique-t-elle. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Guyane Outre-mer Conflit
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788236810
Guyane : signature d'un accord de sortie de crise
Guyane : signature d'un accord de sortie de crise
Vendredi 21 avril, à Cayenne (Guyane), l'État français, le collectif qui pilote le mouvement social et les élus locaux ont signé un accord qui met fin à la crise qui paralyse le département depuis près d'un mois.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/guyane-signature-d-un-accord-de-sortie-de-crise-7788236810
2017-04-22 04:30:00
http://media.rtl.fr/cache/eq_fN9X8TwYn3TlqWH_0lg/330v220-2/online/image/2017/0328/7787856207_guyane.jpg