2 min de lecture Gouvernement

Gouvernement : pour Claude Bartolone, l'ampleur du remaniement dépendra de la crise chez EELV

Le remaniement, rendu nécessaire par le départ annoncé de François Rebsamen, interviendra, "au plus tard le 14 septembre".

Claude Bartolone le 20 mai 2015.
Claude Bartolone le 20 mai 2015. Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Claude Bartolone a estimé que le remaniement gouvernemental interviendrait au plus tard mi-septembre, et que son ampleur dépendrait de l'évolution de la crise politique chez les Verts "dans les dix jours". Les changements, rendus nécessaires par le départ annoncé du ministre du Travail François Rebsamen, interviendront "au plus tard le 14 septembre", soit "la veille de la session parlementaire extraordinaire", a t-il estimé au cours d'un déjeuner avec la presse en marge de l'université d'été du PS à La Rochelle.

Bartolone ne veut pas de "débauchage individuel"

Selon lui, le remaniement dépendra de l'évolution du débat politique au sein d'Europe Ecologie-Les Verts, après le départ de deux de ses poids lourds,le député François de Rugy et le sénateur Jean-Vincent Placé. Hostile à une entrée des écologistes au gouvernement si celle-ci devait apparaître comme un "débauchage individuel", M. Bartolone a estimé que la question mériterait d'être posée en cas d'"apparition d'une offre politique nouvelle", que manifesterait par exemple la naissance d'un "rapport de forces (...) chez les députés, les sénateurs".

"Attendons de voir ce qui peut arriver cette semaine, dans les groupes et un certain nombre de régions : imaginez que mardi sur la région Ile-de-France, il y ait la moitié du groupe Verts qui dise 'c'est terminé, on veut aller avec les socialistes au premier tour'", a lancé avec espoir M. Bartolone. Candidat du PS en Ile-de-France aux prochaines régionales, le président de l'Assemblée nationale a proposé à EELV de s'allier avec lui dès le premier tour, en conservant le même nombre de conseillers régionaux qu'aujourd'hui (51), soit a priori bien davantage que ce qu'ils peuvent espérer, au vu des sondages, s'ils se présentent seuls. "Beaucoup de choses vont se décider dans les 10 jours", a affirmé M. Bartolone aux journalistes, en espérant que les parlementaires démissionnaires fassent bon usage de leur téléphone ces jours-ci.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement Claude Bartolone Université d'été PS
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants