1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Gabriel Attal sur RTL : "On va donner aux lycéens des moyens de s'orienter"
1 min de lecture

Gabriel Attal sur RTL : "On va donner aux lycéens des moyens de s'orienter"

INVITÉ RTL - Le député est rapporteur à l'Assemblée nationale de la réforme du système d'accès à l'université.

Gabriel Attal était l'invité de la matinale de RTL du 17 novembre 2017
Gabriel Attal était l'invité de la matinale de RTL du 17 novembre 2017
Crédit : Kathleen Franck / RTLnet
Gabriel Attal est l'invité de RTL
11:04
La République En Marche a "besoin d'un nouveau souffle", estime Gabriel Attal sur RTL
11:03
Entraîneurs soupçonnés de radicalisation : un "nouveau défi pour notre société"
04:08
Clarisse Martin
Clarisse Martin

Le gouvernement veut investir un milliard d'euros pour réformer le système d'accès à l'université. L'exécutif a annoncé un plan étudiants le 30 octobre dernier. Le rapporteur à l'Assemblée nationale de cette réforme, Gabriel Attal, était l'invité de RTL, vendredi 17 novembre. Pour ce membre de la commission des Affaires culturelles et de l'Éducation, il est urgent de réformer le système d'orientation pour enrayer le taux d'échec des étudiants en licence.

"Les jeunes ont envie de réussir. Pour ça, il faut qu'on leur donne l'envie de réussir", juge le député. Dans la réforme, il est prévu que le bachelier garde le dernier mot sur son orientation. Il doit néanmoins posséder des compétences spécifiques pour intégrer certaines filières. "S'il (l'étudiant) n'a pas le profil requis, ce n'est pas grave. On lui donne un accompagnement pédagogique pour lui permettre de réussir. Aujourd'hui, on a 70% d'échecs en licence", s'alarme Gabriel Attal.

Le député rappelle également que dans ce plan étudiants figure la création de nouvelles places pour les filières universitaires engorgées. "Aujourd'hui, pour sélectionner les jeunes dans ces filières, on les tire au sort. C'est totalement arbitraire", considère Gabriel Attal, qui admet néanmoins que la réorientation est une piste de travail.

Des lycéens qui ne posséderaient pas certaines compétences requises pour intégrer une filière particulières pourraient se voir proposer une réorientation. "Si on a 70% d'échec aujourd'hui, c'est qu'il y a un souci d'orientation. On va donner aux lycéens des moyens de s'orienter."

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/