1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Front national : Steeve Briois perd son procès contre l'auteur du livre évoquant son homosexualité
2 min de lecture

Front national : Steeve Briois perd son procès contre l'auteur du livre évoquant son homosexualité

Le vice-président du Front national réclamait 30.000 euros de dommages et intérêts pour atteinte à la vie privée après la publication d'un livre évoquant son homosexualité.

Le maire FN de Hénin-Beaumont, Steeve Briois le 5 février 2015.
Le maire FN de Hénin-Beaumont, Steeve Briois le 5 février 2015.
Crédit : SEBASTIEN BOZON / AFP
micros
La rédaction numérique de RTL

La justice a donné tort à Steeve Briois, mercredi 8 juillet, dans le procès qui l'opposait à l'auteur d'un ouvrage sur le Front National. Le maire FN d'Hénin-Beaumont réclamait 30.000 euros de dommages et intérêts pour atteinte à la vie privée à Octave Nitkowski, auteur du livre Le Front national des villes et le Front national des champs, dans lequel le jeune homme évoquait l'homosexualité de Steeve Briois.
Le vice-président du Front national est par ailleurs condamné à verser 2.500 euros pour frais d'avocat aux parents de l'écrivain (puisqu'il était mineur au moment de la parution de son livre), selon une information du Huffington Post

Une évocation "légitime"

D'après le jugement du tribunal, que s'est procuré le site, la justice a estimé que l'évocation de l'homosexualité de Steeve Briois "se rapportait à l'évolution d'un parti politique qui a montré des signes d'ouverture à l'égard des homosexuels à l'occasion de l'adoption de la loi relative au mariage des personnes de même sexe, et qu’en conséquence cette évocation est légitime".

Pour Octave Nitkowski, l'évocation de l'homosexualité de Steeve Briois n'était pas "gratuite" puisque cette information a un "sens politique" selon lui, au regard de la position "timorée" de Marine Le Pen lors des débats sur l'adoption du mariage homosexuel.

L'avocat de Steeve Briois dénonce une "instrumentalisation de l'information"

En décembre 2013, ce proche de Marine Le Pen avait déjà tenté, en vain, de faire interdire la parution de ce livre. Dans une décision inédite, la justice avait estimé que Steeve Briois "étant une personnalité politique de premier plan, le droit du public à être informé (sur lui) prime sur le droit au respect de ce pan de sa vie privée". Le jeune Octave Nitkowski avait en revanche dû supprimer les passages évoquant l'homosexualité d'un autre représentant du Front national dans le Nord, "sa notoriété ne dépassant pas le cadre régional".
L'avocate du jeune auteur, Me Léa Forestier, avait souligné lors de l'audience que l'information de l'homosexualité de Steeve Briois avait déjà été divulguée sur un site internet en 2011. Le directeur de la publication avait d'ailleurs été condamné pour atteinte à la vie privée. L'avocat de Steeve Briois, Me David Dassa Le Deist, a quant à lui dénoncé "l'instrumentalisation de cette information" qui place l'élu "dans une minorité à laquelle il n'a jamais entendu être assimilé".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.