1 min de lecture Social

FO : Gattaz "rétrograde" et "réactionnaire", selon Mailly

Selon le patron de FO, la proposition du Medef de remettre en cause la convention 158 est "inacceptable".

Jean-Claude Mailly, secrétaire générale de Force ouvrière (FO), le 1er octobre 2013.
Jean-Claude Mailly, secrétaire générale de Force ouvrière (FO), le 1er octobre 2013. Crédit : AFP PHOTO / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le numéro un de FO, Jean-Claude Mailly, a qualifié dimanche 2 novembre de "réactionnaire" le président du Medef Pierre Gattaz, jugeant "inacceptable" sa proposition de sortir de la convention 158 de l'Organisation internationale du travail obligeant à justifier d'un licenciement.

"On a le président du Medef le plus rétrograde et le plus réactionnaire qui soit, au sens propre du terme, et pour ne pas dire plus", a affirmé Mailly sur Europe 1. "C'est la première fois que quelqu'un en responsabilité suggère de ne plus ratifier une convention internationale du travail".

Le secrétaire général de Force ouvrière a rappelé que cette convention 158 "oblige" l'entreprise "de "justifier un licenciement" ."Il ne veut plus justifier, lui, il veut virer les gens comme il a envie!", a lancé Mailly jugeant "ce type de comportent inacceptable".

Un proposition "inacceptable"

"Il va trois ou quatre jours suivre un séminaire à l'Ecole Polytechnique de Lausanne, il vante le modèle suisse. Là maintenant il nous vante le modèle américain. Je ne sais pas ce qu'il va faire quand il va aller à Cuba", a ironisé Mailly au sujet du président du Medef.

À lire aussi
Les "gilets jaunes" à Reims lors de l'acte 27 social
"Gilets jaunes" : 28.000 manifestants en France, dont 4.700 à Paris

Selon lui, les négociations avec le patronat notamment sur la réforme du dialogue social sont en ce moment "compliquées", "hypertendues". "On a un Medef de combat", a-t-il dit. Gattaz avait suggéré jeudi dernier que la France sorte de la convention 158 de l'OIT qui oblige à justifier un licenciement, afin de lever la crainte de l'embauche chez les chefs d'entreprises.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Social Pierre Gattaz Medef
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants