1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Fidel Castro : "Ségolène Royal avait-elle bu trop de rhum ?", questionne Jack Lang
2 min de lecture

Fidel Castro : "Ségolène Royal avait-elle bu trop de rhum ?", questionne Jack Lang

L'ancien ministre de la Culture a ironisé sur les propos polémiques tenus par Ségolène Royal lors des funérailles de Fidel Castro à Cuba.

Jack Lang, dans la cour de l'Élysée en novembre 2015
Jack Lang, dans la cour de l'Élysée en novembre 2015
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Jack Lang attaque fort. Alors que Ségolène Royal a salué Fidel Castro comme "un monument de l'Histoire" rejetant notamment les accusations de violations des droits de l'Homme à son encontre, l'ancien ministre de la Culture a déploré les propos tenus par l'actuelle ministre de l'Écologie. "Je n'ai pas envie de me livrer à une galéjade mais avait-elle bu un peu trop de rhum en arrivant à La Havane ?", a-t-il dans un premier temps questionné. 

Et si l'humour était au rendez-vous, le sujet n'en reste pas moins polémique pour l'ancien ministre. "Comment peut-on nier à ce point la réalité ? Moi-même qui suis un ami de Cuba, qui ai soutenu Cuba contre l'impérialisme américain et l'embargo américain, j'ai dit clairement que ce régime était un régime d’oppression, de répression", a-t-il lancé au micro de France Inter, assurant qu'il avait réclamé à de nombreuses reprises la libération de prisonniers politiques, d'artistes ou encore de poètes.

On ne peut pas à ce point nier une réalité qui est toujours présente

Jack Lang

"On ne peut pas à ce point nier une réalité qui est toujours présente", a martelé l'ancien ministre de la Culture, se disant notamment "attristé" par les commentaires de Ségolène Royal. Cette dernière a pourtant tenté d'éteindre l'incendie en évoquant une "polémique déplacée" le jour des funérailles de Fidel Castro : "Je pense que cette polémique n'a pas lieu d'être. Le jour des funérailles je pense qu'il y a un respect à avoir à l'égard de tout un peuple et de tout un pays qui est en train justement de s'ouvrir et d'évoluer (...) Il faut s'écarter de tout dénigrement systématique. Je ne suis pas venue ici pour faire le bilan de la période de Fidel Castro, mais personne ne peut nier qu'il y a du négatif et du positif", a-t-elle expliqué dans un entretien à l'AFP. 

Au micro de RTL, l'ancien premier ministre Jean-Pierre Raffarin a lui dénoncé une "faute morale et politique" avant de demander la démission de la ministre de l'Écologie : "Sur la faute politique, de mon point de vue, puisqu'il y a remaniement, ça mérite une sanction. Mais la question, aujourd'hui, c'est de savoir si le président de la République peut avoir de l'autorité sur madame Royal ?", a-t-il demandé.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/