2 min de lecture Les Républicains

Exclusions : une journée décisive pour les Républicains

Ce mardi 11 juillet, les Républicains se réunissent pour décider du sort de plusieurs figures du parti.

L'élection du président des Républicains se déroulera les 10 et 17 décembre 2017.
L'élection du président des Républicains se déroulera les 10 et 17 décembre 2017. Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Valentine De Brye
et AFP

Les grandes figures de Les Républicains sur la sellette ? Ce mardi 11 juillet, Thierry Solère, Bruno Le Maire, et même le Premier ministre Édouard Philippe risquent l'exclusion du parti, pour leur nouvelle appartenance avec le parti fondé par Emmanuel Macron. Les Républicains vont se réunir en fin de journée dans leur QG parisien afin de décider du sort réservé à ceux qui ont rallié le pouvoir en place. 

Bernard Accoyer, secrétaire général, souhaite également tenir un congrès en fin d'année pour évoquer l'avenir politique du parti. Un avenir qui risque donc de passer par une mise à la porte de certaines grandes figures LR, à commencer par le Premier ministre Édouard Philippe, mais aussi les membres entrés au gouvernement et les députés "constructifs" qui forment avec l'UDI un groupe distinct des Républicains.

Vers un possible retour pour certains ?

Le dimanche 9 juillet, la sentence est tombée : "J'ai reçu ma convocation d'exclusion par courrier, comme Édouard Philippe, Gérald Darmanin, Franck Riester et Sébatsien Lecornu", a annoncé Thierry Solère, l'initiateur du groupe les Constructifs. 

À lire aussi
Bruno Retailleau, invité de RTL le jeudi 25 avril 2019 Incendie à Notre-Dame
Emmanuel Macron : "Notre-Dame n'est pas son objet", lance Bruno Retailleau sur RTL

Bernard Accoyer a toutefois laissé entendre qu'un possible retour dans la famille Les Républicains pourrait être possible pour certains "constructifs". "S'il y a en a qui veulent revenir, nous avons nos bras ouverts, mais pas pour ceux qui étaient à la manœuvre, il faudra que nous parlions avec eux".

Une décision scrutée

En interne, la question divise. Faut-il ou non exclure les figures ayant rejoint le gouvernement ? Daniel Fasquelle ou encore Nadine Morano sont partisans d'une sortie tandis que le maire de Nice, Christian Estrosi estime que ce sont des "procédés staliniens". 

Le vice-président LR d’Île-de-France, Geoffroy Didier, a également expliqué au Figaro que "l'on peut parfaitement être membre des Républicains (...) et considérer que lorsque le gouvernement réforme le droit du travail et va dans le bon sens, il doit être soutenu". 

Concernant les membres du gouvernement, comme Bruno Le Maire, Gérald Darmanin et surtout Édouard Philippe se poserait la question d'un ralliement à la République en Marche. Exclusion ou non, la décision sera, en tout cas, scrutée par les ténors du centre, en vue de nouvelles accointances politiques.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Les Républicains Édouard Philippe Bruno Le Maire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789286068
Exclusions : une journée décisive pour les Républicains
Exclusions : une journée décisive pour les Républicains
Ce mardi 11 juillet, les Républicains se réunissent pour décider du sort de plusieurs figures du parti.
https://www.rtl.fr/actu/politique/exclusions-une-journee-decisive-pour-les-republicains-7789286068
2017-07-11 06:38:39
https://cdn-media.rtl.fr/cache/9BhE0JtBjSUHoWYGdYAgGQ/330v220-2/online/image/2017/0118/7786795431_le-siege-du-parti-les-republicains-a-paris.jpg