1 min de lecture Notre-Dame-des-Landes

Évacuation de Notre-Dame-des-Landes : "un coup de force de Matignon" pour José Bové

Le député européen écologiste ne comprend pas l'évacuation violente et la destruction de lieux de vie à Notre-Dame-des-Landes. Il estime qu'il y a urgence.

Christophe Pacaud Agnes Bonfillon L'invité du Grand Soir Christophe Pacaud & Agnès Bonfillon
>
Évacuation de Notre-Dame-des-Landes : "un coup de force de Matignon" pour José Bové Crédit Image : JOEL SAGET / AFP | Crédit Média : Christophe Pacaud,Bénédicte Tassart | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Pacaud
Christophe Pacaud et Bénédicte Tassart

Avec ses cinq confrères du groupe des Verts, José Bové, député européen écologiste, réclame un rendez-vous d'urgence à Édouard Philippe à propos de Notre-Dame-des-Landes. Ce mercredi 11 avril marque le troisième jour d'évacuation des zadistes par les forces de l'ordre. "Cette opération aujourd'hui devient absolument invraisemblable et incompréhensible", s'insurge José Bové. 

Pour lui, le point de départ était de rouvrir la fameuse route départementale 281, dite "la route des chicanes" sur laquelle "tout le monde était d'accord" pour la libre-circulation. José Bové estime que l'opération aurait dû s'arrêter là. Le député européen ne comprend pas "comment on en est arrivé à démanteler un nombre incroyable de lieux, et notamment des lieux où il y avait des projets agricoles". Il estime "qu'il n'y avait aucune raison de détruire  un lieu comme 'Les 100 Noms' qui était symbolique des alternatives sur Notre-Dame-des-Landes". 

"Une pression invraisemblable" des gendarmes

"Personne ne comprend qu'on détruise des lieux de vie, qu'on détruise des projets de ferme alors qu'on n'était au tout début des discussions, qu'il n'y avait aucune urgence", continue le député européen. José Bové a l'impression que les décisions ne sont pas prises au niveau de la préfecture de Loire-Atlantique "mais qu'il y a un espèce de coup de force, soit du ministre de l'Intérieur, mais je dirais plutôt même de Matignon". 

À lire aussi
Le projet de NDDL abandonné Notre-Dame-des-Landes
NDDL : premières régularisations de projets d'occupants de la ZAD

José Bové dénonce la violence de l'évacuation. "On a l'impression que les gendarmes veulent se venger de je-ne-sais-quoi en faisant une pression absolument invraisemblable". "C'est pour cela qu'on demande un rendez-vous au Premier ministre, pour lui dire 'Halte-là, vous ne vous rendez pas compte de ce qui est en train de se passer'. Un mort peut arriver d'un instant à l'autre à Notre-Dame-des-Landes des deux côtés d'ailleurs", prévient José Bové.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Notre-Dame-des-Landes José bové Environnement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792982642
Évacuation de Notre-Dame-des-Landes : "un coup de force de Matignon" pour José Bové
Évacuation de Notre-Dame-des-Landes : "un coup de force de Matignon" pour José Bové
Le député européen écologiste ne comprend pas l'évacuation violente et la destruction de lieux de vie à Notre-Dame-des-Landes. Il estime qu'il y a urgence.
https://www.rtl.fr/actu/politique/evacuation-de-notre-dame-des-landes-un-coup-de-force-de-matignon-pour-jose-bove-7792982642
2018-04-11 23:21:06
https://cdn-media.rtl.fr/cache/qqmbCMA_8j0-NWV7deEpiQ/330v220-2/online/image/2018/0411/7792982720_jose-bove-le-22-mai-2014-a-paris.jpg