1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Eva Joly se lance dans la lutte contre l'évasion fiscale
1 min de lecture

Eva Joly se lance dans la lutte contre l'évasion fiscale

La députée européenne EELV Eva Joly affirme qu'elle va devenir avocate spécialisée dans la lutte contre l'évasion fiscale.

Eva Joly, le 15 avril 2012
Eva Joly, le 15 avril 2012
Crédit : AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Eva Joly, députée européenne EELV, affirme qu'elle va devenir avocate spécialisée dans la lutte contre l'évasion fiscale, tout en continuant la politique, dans une interview au magazine La Vie.

"Je boucle l'histoire d'un long cheminement au service de la justice. Je veux pouvoir défendre les plus faibles et l'intérêt général en mettant à leur service ma connaissance du droit", affirme l'ancienne juge d'instruction, 71 ans. "Par exemple, pour soutenir les lanceurs d'alerte ou pour défendre l'environnement, les citoyens auront de plus en plus souvent besoin d'agir en justice. Je veux les y aider", affirme-t-elle également, ajoutant: "mais je continue la politique".

Joly a décidé de s'appuyer "sur les révélations de LuxLeaks et d'aider à introduire des actions pénales dans les pays où ces firmes (les multinationales pratiquant l'évasion fiscale) ont des filiales. J'ai présenté les enjeux de la question à un réseau de procureurs européens. Pour eux aussi, c'est un combat prioritaire", assure-t-elle.

Elle veut "défendre les plus faibles"

"L'objectif est de porter devant les tribunaux les montages que les multinationales, qui profitent de ce système, ont imaginés, et, éventuellement, de les faire condamner pour fraude. En tant qu'avocate, je pourrai avoir accès à certains dossiers", ajoute Joly.

À lire aussi

"Comment peut-on penser que M. (Jean-Claude) Juncker, ex-Premier ministre du Luxembourg (aujourd'hui président de la Commission européenne) va mener l'enquête sur ce qui a été fait sous ses ordres pendant 19 ans? On ne va pas le lâcher et nous voulons l'obliger à agir", affirme-t-elle.

"On continue de mobiliser pour que le Parlement mette en place une commission d'enquête. Il faut aussi utiliser le système judiciaire pour révéler aux yeux de tous le scandale des montages financiers", dit-elle également, en rappelant que les Etats européens perdaient chaque années "1.000 milliards de recettes à cause de l'évasion fiscale".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/