1 min de lecture Politique

Européennes 2014 : "La moindre étincelle peut enflammer le pays", estime le président de Nous Citoyens

INVITÉ RTL - Le parti de Denis Payre, créé en 2013, présente sept listes pour le scrutin du 25 mai prochain.

Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Denis Payre : "La moindre étincelle peut enflammer le pays" Crédit Image : Fanny Bonjean / RTL.fr | Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
Jean-Michel Aphatie

"Seuls 8% des Français font confiance aux partis politiques". C'est sur la base de ce constat que Denis Payre a lancé voilà sept mois son parti, Nous Citoyens. Le chef d'entreprise présente sept listes pour les élections européennes du 25 mai prochain.

Un engagement citoyen

"Notre différence, c'est l'engagement citoyen face à des partis traditionnels qui ne réussissent pas à réformer le pays", explique-t-il. S'il insiste sur le fait que "l'immense majorité des Français ne pense pas que les politiques sont au service de la communauté", Denis Payre refuse d'accréditer la thèse du "tous pourris".

"Il y a des gens de qualité partout, estime-t-il. Mais le système est tel que les politiques, une fois élus, ne font rien". Selon lui, "le niveau de frustration (des Français, ndlr) est considérable. La moindre étincelle peut enflammer le pays".

Prendre sa place dans le débat pour 2017

Le président de Nous Citoyens a l'ambition de "réconcilier solidarité et prospérité", fustigeant au passage le droit du travail, qui "ne fonctionne pas". A long terme, son objectif est d'imposer les idées de son mouvement dans le débat politique.

À lire aussi
Beyrouth est en deuil au lendemain des explosions qui ont eu lieu dans le port de la capitale diplomatie
Explosions à Beyrouth : l'ambassadrice du Liban en Jordanie démissionne

"Le but, c'est qu'il y ait un vrai débat en 2017, que l'on sorte du déni et que l'on n'ait pas le déjeuner sur l'herbe entre Sarkozy et Hollande, comme en 2012", explique-t-il. A titre personnel, son projet est déjà tout tracé : "Soit les partis reprennent nos idées et on les soutient, soit ça ne se passe pas et je serai alors candidat".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Élections européennes Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants