1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. État d'urgence : dizaines de perquisitions et saisie d'un "arsenal de guerre" en France
1 min de lecture

État d'urgence : dizaines de perquisitions et saisie d'un "arsenal de guerre" en France

Trois jours après les attentats à Paris qui ont fait au moins 129 morts, la police a saisi un lance-roquette et procédé à des interpellations partout en France.

Une voiture de police (Illustration).
Une voiture de police (Illustration).
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

À Lyon les forces de l'ordre ont procédé à cinq interpellations dans la nuit de dimanche à lundi 16 novembre dans le cadre de l'état d'urgence décrété après les attentats qui ont fait au moins 129 morts à Paris vendredi. La police a saisi un "arsenal de guerre", comprenant notamment un lance-roquettes, des gilets pare-balles, plusieurs pistolets et un fusil d'assaut kalachnikov. Au total treize perquisitions ont été menées dans la région région lyonnaise et dans le secteur de Villefranche-sur-Saône. Cinq gardes à vue sont en cours lundi matin.

Pas de lien direct avec les attaques du 13 novembre

Il y a également eu une série de perquisitions dans l'agglomération grenobloise, concernant des dossiers "pas encore judiciarisés", à mi-chemin entre délinquance de droit commun et radicalisme. Cette opération antiterroriste n'avait pas de lien direct avec l'enquête sur les attentats de Paris. L'opération a été menée notamment à Grenoble, Saint-Martin d'Hères et Echirolles. Selon le quotidien Dauphiné Libéré, "plus d'une demi-douzaine de personnes" ont été interpellées, des armes saisies ainsi que de l'argent.

Par ailleurs, au moins trois personnes ont été interpellées à Toulouse au cours de quatre perquisitions "administratives" à la Reynerie au Mirail, quartier où a notamment vécu Mohamed Merah. Des perquisitions ont également été menées à Bogigny en Seine-Saint-Denis dans la soirée de dimanche et à Jeumont dans le Pas-de-Calais selon un journal local.

L'état d'urgence décrété par le président de la République samedi 14 novembre permet d'effectuer des perquisitions nocturnes sur ordre du préfet.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/