2 min de lecture Élections régionales

Élections régionales 2015 : les questions qui entourent le référendum sur l'union de la gauche

ÉCLAIRAGE - Les sympathisants de gauche doivent se prononcer du 16 au 18 octobre sur leur volonté de voir une gauche unie se présenter dès le premier tour des élections régionales le 6 décembre prochain.

Jean-Christophe Cambadélis
Jean-Christophe Cambadélis Crédit : XAVIER LEOTY / AFP
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang

La pari de Jean-Christophe Cambadélis va-t-il fonctionner ? Si il faut attendre jusqu'au dimanche 18 octobre à 20h pour avoir les premiers résultats du référendum portant sur l'union de la gauche dès le premier tour des élections régionales voulu par le premier secrétaire du PS, plusieurs questions entourent déjà ce vote pour le moins inhabituel.

Pourquoi ce référendum ?

Les élections régionales de décembre prochain risquent d'être difficiles pour le Parti socialiste, dans la lignée des revers électoraux des élections municipales de 2014 et des départementales de 2015. La situation est d'autant plus compliquée au PS que les écologistes, traditionnellement alliés aux socialistes pour des scrutins de listes comme les élections régionales, souhaitent faire cavaliers seuls ou former des listes communes avec le Front de gauche pour le premier tour du 6 décembre prochain.

En obtenant une adhésion massive sur un projet "d'union des gauches" aux élections régionales, Jean-Christophe Cambadélis espère contraindre les Verts à rentrer dans le rang. Mais la manœuvre du premier secrétaire du PS est un peu grosse pour Europe Écologie-Les Verts (EELV). Emmanuelle Cosse, la secrétaire nationale d'EELV, a ouvertement dénoncé un chantage de la part des socialistes.

Quels sont les enjeux ?

Lorsque la question du référendum est "Face à la droite et l'extrême droite, souhaitez-vous l'unité de la gauche et des écologistes aux élections régionales?", le résultat ne laisse pas trop de doute. Les militants qui feront le déplacements devraient très logiquement se prononcer en faveur de l'union.

À lire aussi
Renaud Muselier, président de l'association des régions de France gouvernement
Élections régionales : le report n'est plus envisagé, selon le président des régions de France

Le véritable enjeu se situe sur le nombre de votants qui apporteront leur adhésion à la manœuvre de Jean-Christophe Cambadélis. Alors que le premier secrétaire avait affirmé que le vote serait un succès à partir de 300.000 participants, il a revu ses objectifs à la baisse lundi 12 octobre en fixant la barre à 200.000 votants.

Comment voter?

Le référendum est ouvert à tous les sympathisants de gauche, qu'ils soient militants du PS ou pas. Il suffit simplement de fournir son nom, son prénom, son adresse mail et postale et enfin sa date de naissance. Pour voter, les électeurs de gauche peuvent se rendre dans l'un de 2.500 points de vote mis en place par le Parti socialiste ou tout simplement sur la plateforme numérique créée pour l'occasion.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections régionales Parti socialiste Parti socialiste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants