1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. EELV ouvre son conseil fédéral, sur fond de tension après le refus de participer au gouvernement Valls
1 min de lecture

EELV ouvre son conseil fédéral, sur fond de tension après le refus de participer au gouvernement Valls

Europe Ecologie-Les Verts (EELV) tient samedi son conseil fédéral après une semaine mouvementée qui a vu le parti quitter la majorité gouvernementale.

La secrétaire nationale d'EELV Emmanuelle Cosse, le 16 janvier 2014
La secrétaire nationale d'EELV Emmanuelle Cosse, le 16 janvier 2014
Crédit : AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le conseil fédéral d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV), qui se tient ce samedi 5 avril, pourrait clarifier la position du parti quant au refus de participer au gouvernement Valls.

La semaine passée a en effet été mouvementée pour les Verts, le parti ayant décidé de quitter la majorité gouvernementale contre l'avis de ses parlementaires, créant une nouvelle fois des remous en son sein.

"Depuis des mois, je réclamais un changement de cap (...), la seule réponse apportée a été un casting et l'affirmation, par le nouveau Premier ministre, de la continuité", a expliqué Cécile Duflot dans Libération vendredi pour justifier sa décision.

Refus d'un ministère de l'Écologie élargi

Mardi au lendemain de leur décision retentissante, Manuel Valls avait cependant reçu une délégation d'écologistesAu cours d'un entretien d'une heure, il avait proposé un ministère de l'Écologie élargi, une "dose de proportionnelle" et trois ministres au total. La question de Notre-Dame-des-Landes a même été abordée, selon plusieurs sources écologistes.

À lire aussi

"Il nous proposait une réforme fiscale, une réforme sur les collectivités territoriales et sur la proportionnelle", il assurait d'un non-changement politique sur les gaz de schiste, "et surtout il nous proposait de nous donner les clefs de la transition énergétique, ce que nous demandons depuis toujours", a détaillé Barbara Pompili.

Une "proposition solide et correcte", reconnaissait mercredi Emmanuelle Cosse dans une interview au Monde. "Il a fait la proposition que François Hollande ne nous a pas faite en 2012."

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/