2 min de lecture Écotaxe

Écotaxe : les pistes de Ségolène Royal pour la remplacer

DÉCRYPTAGE - De la vignette à la taxation des sociétés d'autoroute, plusieurs possibilités ont été évoquées plus ou moins ouvertement par la ministre de l'Écologie.

La ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, Ségolène Royal, ce vendredi 4 avril à l'Élysée.
La ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, Ségolène Royal, ce vendredi 4 avril à l'Élysée. Crédit : AFP / Lionel Bonaventure
Romain Renner
Romain Renner
Journaliste RTL

Ségolène Royal ne veut pas de l'écotaxe. La ministre de l'Ecologie réclame une "remise à plat" de cette mesure depuis son arrivée au gouvernement et multiplie les pistes de réflexion pour l'enterrer et la remplacer.

Faire payer les camions étrangers

Son cheval de bataille privilégié semble être les routiers étrangers. Ségolène Royal souhaite en effet les voir payer pour avoir le droit de rouler dans l'Hexagone. "Ce serait tout à fait légitime qu'un camion étranger qui traverse tout le pays contribue et paie pour l'entretien des routes qu'il utilise. Est-ce que l'écotaxe permet cela, aujourd'hui, telle qu'elle est conçue ? Non. Elle fait payer à la fois les camions français et étrangers", déplore-t-elle.

La numéro trois du gouvernement dispose donc de deux solutions : obliger les camions étrangers à prendre l'autoroute ou leur faire payer une vignette à la frontière. Ancienne ministre de l'Écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet approuve l'idée de faire payer les camions étrangers mais y voit un inconvénient de taille.

Les difficultés du droit européen

À lire aussi
Un portique écotaxe près de Châteauneuf-les-Martigues Rennes
Écotaxe : des bonnets rouges condamnés à verser plus de 200.000 euros à l'État

"Aujourd'hui, les camions étrangers ne paient rien quand ils ne passent pas par l'autoroute. Vous pouvez avoir un camion étranger qui traverse la France et qui ne paie rien, même pas la taxe sur l'essence. Mais il y a aussi des règles européennes et on ne peut pas, pour le même service ou pour le même usage de la route, faire payer différemment", estimait-elle au micro de RTL, le 16 avril dernier.
"La Suisse a mis en place le système en 2001 alors qu'elle a accepté de laisser les camions de 28 tonnes, jusque-là interdits. En Allemagne, le gouvernement vient d'annoncer la mise en place d'une taxe sur les camions étrangers car seuls les Allemands payaient pour l'entretien des routes. Idem en Belgique", expliquait d'ailleurs notre journaliste économique, François Lenglet.

Vers une taxation des sociétés d'autoroutes ?

Si elle ne l'a pas dit explicitement, Ségolène Royal a entrouvert la porte à une taxation des sociétés d'autoroute. La ministre a d'abord laissé entendre que le gouvernement Villepin les avait privatisées "en dessous de leur prix", insistant ensuite sur les "8,5 milliards de chiffre d'affaires" et les "2 milliards de bénéfices" qu'elles dégagent.

Comme un message caché, la ministre a tenu à préciser qu'elle ne voulait pas "déstabiliser les entreprises" mais a rappelé qu'elle avait "la responsabilité de l'intérêt général". Un intérêt général qui ne devrait donc pas passer par l'écotaxe.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Écotaxe Ségolène Royal Autoroute
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7771340129
Écotaxe : les pistes de Ségolène Royal pour la remplacer
Écotaxe : les pistes de Ségolène Royal pour la remplacer
DÉCRYPTAGE - De la vignette à la taxation des sociétés d'autoroute, plusieurs possibilités ont été évoquées plus ou moins ouvertement par la ministre de l'Écologie.
https://www.rtl.fr/actu/politique/ecotaxe-les-pistes-de-segolene-royal-pour-la-remplacer-7771340129
2014-04-22 15:38:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/dD7vtqoaBn5vnv3Clhuu_A/330v220-2/online/image/2014/0404/7770943291_la-ministre-de-l-ecologie-du-developpement-durable-et-de-l-energie-segolene-royal-ce-vendredi-4-avril-a-l-elysee.jpg