2 min de lecture Société

Congé parental : pourquoi la France s’oppose à sa rémunération

ÉCLAIRAGE - Une directive européenne propose de mettre en place un congé parental rémunéré de quatre mois "à hauteur des indemnités maladie".

Emmanuel Macron à Aix la Chapelle, le jeudi 10 mai 2018
Emmanuel Macron à Aix la Chapelle, le jeudi 10 mai 2018 Crédit : Ludovic MARIN / AFP
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

La France dit non. Une directive européenne propose de mettre en place un "équilibre entre vie professionnelle et vie privée". Comment ? En proposant aux parents un congé parental rémunéré de quatre mois "à hauteur des indemnités maladie", lors de la naissance d'un enfant, explique Le Monde. Avec 13 autres pays, la France s'est opposée à cette directive et bloque son adoption au Conseil. 

Début mai, les principaux syndicats français ont appelé le président de la République à soutenir cette proposition. "Vous avez tenu à faire de l'égalité entre les femmes et les hommes une grande cause nationale (...). Pour mettre les paroles en adéquation avec les actes, nous vous demandons donc de soutenir le projet de directive sur l'équilibre vie privée - vie professionnelle", peut-on lire dans cette lettre. Cette directive est "déterminante pour garantir l'autonomie économique des femmes, leur égal accès au marché du travail et un autre partage des tâches", poursuivent-ils. 

Un congé parental rémunéré et fractionné

La directive vie privée - vie professionnelle propose donc une meilleure indemnisation du congé parental, au niveau des indemnités journalières de maladie, la possibilité de fractionner le congé parental et de le prendre jusqu'aux 12 ans de l'enfant, impose un congé paternité de 10 jours à la naissance à l'ensemble des États membres de l'Union européenne, et 5 jours de congé rémunérés par an pour s'occuper d'un proche dépendant.  

À lire aussi
Alexandre Benalla le 16 juillet 2018 Alexandre Benalla
Paris : une association de mal logés manifeste devant l'appartement de Benalla

"Lors de son intervention devant le Parlement européen le 17 avril, Emmanuel Macron avait indiqué qu'il approuvait 'les principes' de la directive, mais que 'les congés parentaux payés au niveau de l'indemnité maladie journalière, c'est une belle idée qui peut coûter très cher et finir par être insoutenable', rappelle l'AFP. 'Il faut travailler sur la proposition' de la Commission européenne, avait-il estimé, indiquant que 'la France (allait) elle-même faire une proposition'". 

Le "hic", comme l'écrit Le Monde, "c’est qu’en France, le congé parental n’est que très faiblement rémunéré, bien moins que le niveau des indemnisations maladie (moins de 400 euros par mois, contre une moyenne de 950 euros pour les congés maladie). C’est précisément la raison pour laquelle un nombre infime de pères français profitent de leur congé parental : 4 % seulement, selon une étude de l’OCDE datant de 2016". "À Bruxelles, les discussions se poursuivent jusqu’au 28 mai", indique Forbes France

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Union européenne Congé parental
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793389686
Congé parental : pourquoi la France s’oppose à sa rémunération
Congé parental : pourquoi la France s’oppose à sa rémunération
ÉCLAIRAGE - Une directive européenne propose de mettre en place un congé parental rémunéré de quatre mois "à hauteur des indemnités maladie".
https://www.rtl.fr/actu/politique/conge-parental-pourquoi-la-france-s-oppose-a-sa-remuneration-7793389686
2018-05-15 11:25:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/5YiIGJYF1ZctDqK7Yj7P6g/330v220-2/online/image/2018/0510/7793336851_emmanuel-macron-a-aix-la-chapelle-le-jeudi-10-mai-2018.jpg