2 min de lecture Polémique

Concert de Black M annulé à Verdun : François Hollande prêt à mettre "les moyens pour sécuriser" un éventuel événement

L'État se dit prêt à mettre "les moyens pour sécuriser" un éventuel concert du chanteur Black M à Verdun, comme l'a annoncé François Hollande mardi 17 mai sur Europe 1.

Le chanteur Black M le 28 avril 2015 au Printemps de Bourges
Le chanteur Black M le 28 avril 2015 au Printemps de Bourges
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin
et AFP

Black M à Verdun ? L'État n'est pas contre, semble affirmer François Hollande, ce mardi 17 mai à l'antenne d'Europe 1. Le président renvoie ainsi la balle au maire de Verdun, Samuel Hazard. "Si le maire voulait - c'est à lui d'en décider - l'État mettrait les moyens pour sécuriser le concert" du chanteur Black M, a annoncé le président de la République. 

Black M devait se produire le 29 mai, après la cérémonie de commémoration à l'occasion du centenaire de la bataille de Verdun. François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel assisteront à l'événement. Les subventions qui avaient été promises pour ce spectacle ou pour d'autres seraient de toute façon maintenues", a affirmé le président de la République mardi 17 mai au micro d'Europe 1.

"Des pressions inouïes de violence"

L'annonce du concert avait généré une grande polémique émanant notamment de la droite et de l'extrême droite. De nombreux élus fustigeaient certaines paroles des chansons de Black M, incompatibles selon eux avec l'état d'esprit des commémorations. En conséquences, Samuel Hazard, le maire PS de Verdun, avait décidé d'annuler le concert, pour éviter selon lui des "risques forts de troubles à l'ordre public". Ce mardi matin, l'annonce du potentiel maintien du concert de Black M à Verdun n'a pas tardé à faire réagir le numéro deux du Front national, Florian Philippot.

Le maire "a subi des pressions (...) inouïes de violence, de haine parce que c'était Black M qui avait été choisi", a souligné de son côté François Hollande sur Europe 1. "Ne voulant pas créer d'incident, voulant sans doute préserver l'ordre public, il y a renoncé (...) C'est sa seule décision" et non celle de l'État qui importe désormais, a formulé, à demi-mot, le président de la République. Reste à savoir si Samuel Hazard prendra le risque de s'attirer à nouveau les foudres des élus.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique François Hollande Concert
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants