1 min de lecture Anne Hidalgo

Claude Bartolone : les ambitions du président de l'Assemblée nationale

DÉCRYPTAGE - Candidat au Pré-Saint-Gervais, celui que l'on annonce comme "premier ministrable" se dit tenté par la direction du Grand Paris.

Romain Renner
Romain Renner
Journaliste RTL

Ambitieux, Claude Bartolone ? Oui et il ne s'en cache pas. Le président de l'Assemblée nationale est régulièrement cité dans la liste des favoris pour Matignon. Apprécié des députés, sa promotion est jugée crédible. Lui-même n'hésite pas à faire savoir qu'il fait partie de cette fameuse short-list de prétendants, dans laquelle figureraient notamment Manuel Valls, Michel Sapin et Laurent Fabius.

On s'attendait alors à voir Claude Bartolone scruter avec attention les résultats des municipales du haut de son perchoir, un échec de la gauche ouvrant un peu plus la porte à un remaniement. Mais le président de l'Assemblée nationale voit encore plus loin que Matignon. Et son rêve a un nom : le Grand Paris. "Croyez-moi, je vais m'intéresser au Grand Paris, quel que soit le poste (...). C'est la porte d'accès à la France dans le cadre de la mondialisation", expliquait-il lors de son passage à C politique, le 2 février dernier.

De la concurrence

Et Dieu sait que le Tunisois a tout prévu en affichant sa volonté de se présenter sur la liste socialiste lors des élections de mars prochain, au Pré-Saint-Gervais (Seine-Saint-Denis). Ancien président du Conseil général de ce département, Claude Bartolone conserverait ainsi son ancrage local. Le socialiste a en tout cas pensé à tout. Selon lui, la personnalité qui dirigera Paris métropole ne pourra exercer que ce mandat. Il affirme même qu'il quitterait ses fonctions de député s'il devenait l'homme fort de la structure qui doit voir le jour en 2016.

Si, entre Matignon et le Grand Paris, son cœur balance, Claude Bartolone ne bénéficie pas pour autant d'une voie toute tracée vers ces deux destinations. François Hollande dispose en effet de plusieurs semaines pour choisir le remplaçant de Jean-Marc Ayrault - ou pour le confirmer à son poste - et n'a que l'embarras du choix en termes de prétendants. Du côté de la capitale, il se dit que des personnalités telles qu'Anne Hidalgo et Jean-Marie Le Guen seraient intéressées par le poste. Claude Bartolone va donc devoir batailler. Réaliser ses ambitions est à ce prix.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Anne Hidalgo Claude Bartolone François Hollande
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants