1 min de lecture Cécile Duflot

Cécile Duflot : "Les convergences existent" entre Benoît Hamon et Yannick Jadot

INVITÉE RTL - La députée de Paris défend un rapprochement entre Benoît Hamon et Yannick Jadot, avec des discussions auxquelles Jean-Luc Mélenchon doit prendre part.

L'invite´ de RTL - Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Cécile Duflot sur l'affaire Fillon : "Quelle image donne-t-on de la France ?" Crédit Image : Camille Kaelblen / RTLnet | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Clarisse Martin
Clarisse Martin
Journaliste

Cécile Duflot entre dans la campagne présidentielle. Invitée de RTL ce jeudi 9 février, la députée de Paris a répondu aux questions d'Élizabeth Martichoux. Et la parlementaire, qui avait été éliminée de la primaire écologiste, défend désormais une alliance entre Yannick Jadot, le candidat à la présidentielle d'Europe Écologie - Les Verts (EELV), et le socialiste Benoît Hamon. Après les élections régionales de 2015, alors qu'elle avait quitté le gouvernement en 2014, l'ancienne ministre du Logement et de l'Habitat durable avait pourtant pris ses distances avec le Parti socialiste (PS), ne se privant pas depuis de le tacler régulièrement avec sévérité.

"Benoît Hamon a gagné la primaire du Parti socialiste sur un programme très proche du programme écologiste", explique à présent la députée, pour qui la donne semble avoir changé. "Le débat doit avoir lieu, les convergences existent". Et "Jean-Luc Mélenchon doit participer aux discussions", ajoute-t-elle. Si un accord entre EELV et le PS n'est pas encore acté, Cécile Duflot se veut artisane de ce rapprochement. Elle ne veut pas "un accord d'appareil" mais un rapprochement des projets. "Pour l'instant, le projet écologiste a un candidat et c'est Yannick Jadot", qu'elle soutient aujourd'hui. Mais, complète-t-elle, "je dis qu'on a une responsabilité historique dans ces moments où l'on peut converger sur le fond."

Pour l'heure, Cécile Duflot assure Yannick Jadot de sa loyauté, et affirme l'avoir épaulé dans sa quête des 500 parrainages. Le candidat EELV à l'élection présidentielle en disposerait à ce jour de 400. "On travaille totalement main dans la main", décrète l'ancienne membre du gouvernement de Manuel Valls, qui voit dans la défaite de ce dernier à la primaire élargie de la gauche une preuve de l'échec de son gouvernement, qu'elle évoquait en claquant la porte en 2014.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cécile Duflot Europe Ecologie-Les Verts Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants